L'entreprise torontoise Avid Life Media (ALM) et son site Ashley Madison sont la cible de pirates qui affirment avoir mis la main sur des informations qui permettraient notamment d'identifier les quelques 37 millions d'utilisateurs de ce service pour hommes et femmes recherchant l'adultère.

Mis à jour le 20 juill. 2015
Jean-François Codère LA PRESSE

Selon le site spécialisé Krebsonsecurity, les responsables s'identifient sous le nom de The Impact Team. Le président d'ALM a confirmé au site que son entreprise avait été la cible de pirates et qu'elle travaillait à prévenir les dommages.

Les pirates en auraient particulièrement contre un « mensonge » de l'entreprise, qui promet d'effacer toutes les données fournies par un usager moyennant un frais de 19$. Or, certaines de ces informations ne seraient pas réellement effacées.

The Impact Team demande à ALM de complètement supprimer ses sites Ashley Madison et Established Men, ce dernier étant consacré à mettre en relation de riches hommes et de jeunes femmes. Sinon, promet-on, « nous allons rendre publics toutes les informations des usagers, incluant leurs profils avec leurs fantasmes sexuels secrets et leurs transactions correspondantes par carte de crédit, leurs vrais noms et adresses ainsi que des documents et les adresses courriels d'employés. »

ALM s'apprêtait, selon la rumeur, à lancer un premier appel public à l'épargne d'une valeur de 200 millions de dollars américains sur le marché londonien, après avoir échoué à faire de même à Toronto.