Source ID:; App Source:

Yahoo! Japan rachète eAccess à SoftBank

eAccess devrait permettre à Yahoo! Japan d'accélérer la...

Agrandir

eAccess devrait permettre à Yahoo! Japan d'accélérer la croissance des services internet pour téléphones intelligents et mobiles.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
TOKYO

Le portail internet nippon Yahoo! Japan, filiale du géant local des télécommunications SoftBank, a annoncé jeudi le rachat d'une firme de services mobiles du même groupe, eAccess, pour 324 milliards de yens (3,5 milliards de dollars).

eAccess, qui doit fusionner prochainement avec une troisième société affiliée à SoftBank, Willcom, va devenir un levier pour permettre à Yahoo! Japan d'accélérer la croissance des services internet pour téléphones intelligents et mobiles, a justifié ce dernier.

SoftBank contrôle 42,2% des droits de vote au sein de Yahoo Japan et est ainsi de facto «sa maison-mère» eAccess, qui avait pour sa part été racheté début 2013 par SoftBank, propose des services cellulaires sous la marque eMobile et doit former en juin avec Willcom un ensemble comptant plus de 10 millions d'abonnés mobiles, en 4e place au Japon.

Willcom avait pour sa part été sauvé de la faillite en 2010 par SoftBank qui, après une période de redressement judiciaire, l'a transformé en filiale en juillet 2013.

eAccess, qui emploie directement 1250 personnes, a totalisé un chiffre d'affaires de 220,7 milliards de yens (2,4 milliards de dollars) en 2012-2013 et Willcom (850 salariés direct) des revenus de 169,3 milliards de yens (1,8 milliard de dollars).

En prenant 99,7% du tout (33,3% des droits de vote), Yahoo Japan veut devenir un «opérateur d'internet», autrement dit privilégier les offres d'échanges de données via le réseau devant les communications vocales.

«En promouvant un usage accru d'internet sur les smartphones et tablettes, nous allons contribuer à l'expansion du marché publicitaire et des ventes de contenus en ligne», explique Yahoo Japan.

Cette nouvelle opération au sein du groupe SoftBank rend encore plus complexe le schéma de ses activités, mais le fondateur et grand patron de l'ensemble, Masayoshi Son, a lui une vision claire de son objectif: faire de son groupe le numéro un du secteur.

Son ambition ne s'arrête pas au Japon puisqu'il a acquis l'an passé le numéro trois des services mobiles aux États-Unis, Sprint, et se démène actuellement pour obtenir des autorités américaines le droit de racheter aussi le quatrième, T-Mobile US.

À part cela, SoftBank est aussi actionnaire à hauteur de 37% de la galerie marchande chinoise Alibaba qui s'apprête à entrer en Bourse à New York, ainsi que de nombreuses autres entreprises.




Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer