Source ID:367323; App Source:cedromItem

La technologie prête-à-porter courtise les développeurs

Bloomberg

Alors que Apple et Samsung planchent sur le développement de montres intelligentes et que Google se prépare à déployer des lunettes optimisées pour le web, une pléiade de développeurs de logiciels se bouscule aux portillons pour prêter main-forte et profiter de la manne promise.

Le marché de l'informatique prête-à-porter pourrait en effet atteindre 6 milliards US en 2016, selon l'entreprise IMS Research, du Royaume-Uni.

Pour ne pas être en reste, des entreprises comme Evernote Corp. sont déjà attelées à la tâche. Au siège social du fabricant de logiciels de prise de notes, à Redwood City, en Californie, deux douzaines d'ingénieurs travaillent parmi les montres sans fil, les moniteurs cardiaques et les lunettes informatisées.

«Comme ce fut le cas pour le téléphone intelligent, au cours des deux-trois premières années, ce sera un produit-créneau, a expliqué en entrevue Phil Libin, PDG d'Evernote. La rentabilité viendra dans les trois à cinq ans. Il s'agit d'un investissement à long terme.»

Selon Juniper Research, quelque 70 millions de gadgets prêts-à-porter connectés seront vendus en 2017, comparativement à 15 millions cette année. Quoique ces appareils soient actuellement, pour la plupart, des moniteurs de forme physique de marques telles Nike et Fibit, une équipe d'Apple travaillerait à un appareil ressemblant à une montre.

De son côté, Samsung a affirmé en mars qu'elle développait une montre-bracelet.

Le nombre d'appareils étant en hausse, les consommateurs qui utilisent les technologies prêtes-à-porter téléchargent des applications, offrant aux développeurs la possibilité de facturer des frais d'achat ou de présenter aux utilisateurs de la publicité payée.

«Dès qu'un produit répondra aux besoins des consommateurs, le marché pourrait prendre une expansion rapide», selon Will Stofega, directeur de programmes chez IDC.

L'enthousiasme face à cette technologie pourrait aussi s'atténuer rapidement si les prévisions ne sont pas confirmées. Les nouvelles applications devront surmonter les préoccupations relatives à la protection de la vie privée associées aux gadgets pouvant prendre discrètement photos et vidéos.

Les développeurs de programmes pour ordinateurs prêts-à-porter devront aussi se démarquer pour obtenir les dollars des consommateurs déjà courtisés par des centaines de milliers d'applications pour téléphones intelligents et tablettes.

Pourtant, les signes précurseurs indiquent que les utilisateurs sont prêts à adopter l'électronique prête-à-porter. En mars, un sondage de ChangeWave Research a révélé qu'environ 19% des 1713 répondants nord-américains ont affirmé être très susceptibles ou relativement susceptibles d'acheter une montre iWatch d'Apple. Cette réponse est semblable à celle obtenue avant le lancement de la tablette iPad d'Apple, selon l'entreprise de recherche du Maryland.

Si 40 millions d'unités prêtes-à-porter sont vendues au cours des cinq prochaines années, les développeurs peuvent s'attendre à voir s'ouvrir un marché à hauteur de 400 millions US, dans la mesure où les consommateurs continuent de dépenser environ 10$ par mois en applications pour iPhone et iPad, comme c'est actuellement le cas.

Toujours selon Roger Kay, président de l'entreprise de recherche Endpoint Technologies Associates Inc., les messages publicitaires incorporés ou les promotions intégrées aux programmes pourraient amener ces revenus à 800 millions US.




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer