Apple a déposé un nouveau recours pour violation de brevets aux États-Unis contre le sud-coréen Samsung, pour y inclure les derniers téléphones et tablette lancés par son rival, selon des documents judiciaires.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le nouvelle plainte a été déposée vendredi devant le tribunal de San Jose, en Californie, qui la semaine dernière avait jugé Samsung coupable d'avoir délibérément copié des éléments de l'iPhone et de l'iPad d'Apple, le condamnant à plus d'un milliard de dollars d'amende.

Elle porte sur la violation de 8 brevets d'Apple, et complète une plainte précédemment déposée en février et qui visait à l'époque 17 appareils de Samsung lancés depuis août 2011.

Le groupe à la pomme en a ajouté 4 à la liste, notamment deux modèles du tout dernier téléphone Galaxy S3 et la tablette informatique Galaxy Note 10.1 lancée mi-août aux États-Unis.

Apple explique dans sa plainte que malgré la première procédure judiciaire, qui a conduit à la condamnation de son concurrent la semaine dernière, «Samsung a continué à inonder le marché avec des produits copiés».

«Samsung a continué à sortir de nouveaux produits violant (les brevets d'Apple), y compris son actuel engin phare, le Galaxy S3», accuse-t-il, disant subir «des dommages irréparables».

Apple et Samsung s'opposent sur des violations de brevets devant les tribunaux de plusieurs pays dans le monde.

Apple a remporté une victoire importante la semaine dernière aux États-Unis, mais a été en revanche débouté cette semaine par un tribunal japonais, et un juge coréen a récemment renvoyé les deux groupes dos à dos.

La bataille est particulièrement suivie vu l'effervescence actuelle sur le marché des tablettes informatiques et des téléphones multimédias.