Une recette de cuisine, une valeur diététique ou toute autre information sur un aliment pourront facilement être obtenues en le photographiant avec son téléphone portable: tel est le but de services en ligne basés sur la reconnaissance d'images que va lancer au Japon le groupe NEC.

AGENCE FRANCE-PRESSE

L'entreprise japonaise d'équipements informatiques et de télécommunications a présenté mardi une plate-forme appelée «Gaziru» à travers laquelle les utilisateurs pourront effectuer des recherches grâce à des photos.

Il leur suffira de saisir un cliché d'un objet avec un mobile multifonctionnel (smartphone), via une application spéciale, pour interroger une base de données distante et recevoir des informations afférentes.

NEC cite en exemple la possibilité de se renseigner sur le modèle, le prix et les caractéristiques techniques d'une automobile photographiée dans la rue, ou bien d'obtenir le nom d'un arbre ou d'une fleur rencontré au hasard d'une balade.

Ce genre de technologies, que NEC n'est pas le seul groupe nippon à vouloir proposer, peut aussi servir d'outil pour la publicité, le serveur renvoyant des messages promotionnels relatifs à l'objet photographié.

Ces services gourmands en ressources logicielles sont rendus possibles par la rapidité des réseaux cellulaires, une faculté qui permet de déporter tous les procédés complexes de reconnaissance d'images et d'analyse sur un serveur distant capable de renvoyer très vite le résultat des recherches.

Il est toutefois nécessaire de constituer au préalable une base d'images servant de références et d'y associer des informations.