La biographie de Steve Jobs qui paraît la semaine prochaine lève le voile sur la relation qu'entretenaient Steve Jobs et Bill Gates, deux rivaux qui avaient pour l'un et l'autre une affection particulière.

Publié le 21 oct. 2011
Marie-Eve Morasse TECHNAUTE.CA

Dans le livre de 650 pages, le biographe Walter Isaacson affirme qu'à partir du printemps dernier, Steve Jobs a reçu chez lui des gens qu'il voulait voir avant de mourir. Le cofondateur de Microsoft était l'un d'eux et les hommes ont passé plus de trois heures ensemble en mai.

Selon le biographe de Steve Jobs, les deux hommes ont discuté du bonheur d'avoir des enfants et de leur chance d'avoir trouvé leurs femmes respectives, qui les ont aidé à rester «à moitié sains d'esprit».

On apprend dans le livre Steve Jobs que Bill Gates a été dès le départ fasciné par le cofondateur d'Apple, qu'il trouvait «fondamentalement bizarre», notamment en raison de sa tendance à être «soit dans un mode pour dire que vous étiez de la merde, soit à essayer de vous séduire».

Au fil des 30 années où les deux hommes ont été en compétition sur le marché de l'informatique, Bill Gates en est venu à apprécier Steve Jobs qui, «même s'il ne connaissait pas grand chose à la technologie, avait un formidable instinct de ce qui fonctionne».

Le fondateur d'Apple dit de Bill Gates qu'il est un homme «brillant, qui a beaucoup d'humour». Mais son jugement est plus acerbe.

«Bill aime se définir comme un homme de produits, mais c'est faux. Bill est un homme d'affaires. Gagner des parts de marché était plus important pour lui que réaliser des chefs d'oeuvres. Au final, il est devenu l'homme le plus riche du monde, et si tel était son objectif, il l'a atteint. Personnellement, cela n'a jamais été mon but, et je me demande si c'était vraiment le sien», écrit Steve Jobs dans les dernières pages de sa biographie.

Il affirme également que Bill Gates est une personne «sans imagination qui n'a jamais rien inventé».

«Je pense que c'est la raison pour laquelle il est plus à l'aise dans la philanthropie que dans la technologie. Il a seulement volé sans honte les idées des autres», poursuit Steve Jobs.

Depuis qu'il a quitté son poste de PDG de Microsoft en juillet 2008, Bill Gates se consacre à la fondation Bill & Melinda Gates, qui se préoccupe de santé et de développement.

À la mort de Steve Jobs, le 5 octobre dernier, Bill Gates avait émis un communiqué dans lequel il se disait «profondément attristé» de la mort de son «collègue, compétiteur et ami».

Il était également présent lors d'une cérémonie privée à la mémoire de Steve Jobs tenue dimanche dernier dans une église de Stanford, en Californie.

Avec le New York Times