Le groupe internet Google a porté plainte contre un ministère américain, l'accusant d'avoir illégalement favorisé Microsoft dans une demande de devis pour une messagerie et divers services informatiques.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Selon une plainte déposée vendredi devant le Tribunal des recours contre l'État fédéral, «malgré les efforts de Google et les assurances du ministère des Affaires intérieures qu'il ouvrirait un concours tout à fait libre pour ses exigences de messagerie, la demande de devis a spécifié que seule» une suite logicielle de Microsoft serait étudiée.

Google a porté plainte auprès de ce tribunal fédéral qui reçoit les plaintes des particuliers contre le gouvernement, au motif que cette exigence était «arbitraire» et contraire aux principes de la concurrence.

Le ministère des Affaires intérieures est celui qui aux États-Unis chapeaute notamment les ressources naturelles et les parcs nationaux.

Selon la plainte de Google, une demande de devis a été lancée le 30 août 2010 par le ministère, dans laquelle il est spécifié que, «d'après les évaluations de risques et les études de marché qui ont été menées, le ministère a établi que la solution Microsoft BPOS était le seul produit commercial qui réponde à toutes les exigences identifiées».

Or, d'après Google, les produits Microsoft présentent plus de failles de sécurité que les siens, entre autres défauts.

Google a précisé avoir également déposé un recours le 10 septembre auprès de la Cour des comptes américaines (GAO, General Accounting Office).