Les câbles, les câbles, les câbles, ahhhrgg ! Horreur et châtiment ! En plaçant vos photos en ligne, j'ai constaté qu'il n'y avait pas de solution miracle pour bien les faire disparaître, ces foutus conduits électriques ou électroniques. Autant il y a de types d'appareils, de technos, de marques, autant il y a de câbles, de fils, de bouts de ceci et de cela. Des petits, des gros, des encore propres, des tachés. Des gris, des blancs, des beiges, des noirs, des bleus, des rouges que sais-je, des jaunes. Des qui se vissent, des qui se connectent clic clic, des qui s'enfichent. Et plus il y a de machines, pire c'est. On dirait une sorte de progression géométrique.

Nelson Dumais TECHNAUTE.CA

Au cours des ans, j'ai tenté toute sorte de parades; j'ai tout fait pour civiliser l'arrière et le dessous de ma table de travail, sauf peut-être, comme le veut une certaine tendance, m'en servir (du moins certains d'entre eux, comme motif de décoration (photo plus bas). Mais j'ai finalement baissé l'échine et aménagé des panneaux vissés pour tout cacher. Mais je sais que mes câbles sont là derrière, entremêlés, inextricables, hostiles, décourageants, enrageants et laids. Très laids. Je les soupçonne de me narguer et, sournoisement, de vouloir me faire des misères.

Lisez et commentez la suite sur le blogue de Nelson Dumais