Le co-fondateur de Microsoft, Paul Allen, a indiqué jeudi qu'il prévoyait de laisser la plus grande partie de sa fortune après sa mort à des causes philanthropiques.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Avec une fortune estimée à 13,5 milliards de dollars, M. Allen, qui avait co-fondé Microsoft avec Bill Gates en 1975, est considéré par le magazine Fortune comme le 37e homme le plus riche du monde.

Il a annoncé jeudi, dans un communiqué de sa fondation familiale, qu'il faisait don de 3,9 millions de dollars à diverses organisations caritatives du nord-ouest des États-Unis.

«Je veux aussi annoncer que mes efforts philanthropiques continueront après ma mort», a-t-il ajouté. «Je prévois depuis maintenant de longues années que la majorité de ma succession sera laissée à la philanthropie, pour poursuire le travail de la fondation et financer la recherche scientifique à but non lucratif».

M. Allen, 57 ans, avait reçu l'an dernier un diagnostic d'une forme de cancer, un lymphone malin non-hodgkinien.

Son annonce intervient après que les deux Américains les plus riches, Bill Gates et l'investisseur Warren Buffett, dirigeant de la holding Berkshire Hathaway, eurent lancé un appel aux Américains les plus riches à laisser au moins la moitié de leur fortune à des causes caritatives.

Selon sa fondation, M. Allen a déjà donné plus de 400 millions de dollars au total, sans compte les sommes consacrés à la création d'organisations à but non lucratifs.

M. Allen avait quitté Microsoft en 1983. Il possède notamment l'équipe de football américain des Seattle Seahawks et l'équipe de basket des Portland Trail Blazers.

Bill Gates pour sa part dirige la Bill and Melinda Gates Foundation, l'une des plus grosses organisations caritatives au monde. M. Buffett, qui fait régulièrement des dons à cette fondation, a annoncé que 99% de sa fortune serait versée à sa mort à des causes philanthropiques.