Les fabricants d'électronique envisagent un futur sans lunettes pour la télé 3D.

RELAXNEWS

LG est en train de faire des recherches sur l'utilisation des barrières de parallaxe, de la technologie lenticulaire, et de l'holographie, dans l'espoir de démocratiser les téléviseurs 3D et de débarrasser les téléspectateurs de leurs lunettes.

Pendant ce temps, le Groupe de sciences appliquées de Microsoft cherche à rendre les lunettes 3D plus pratiques.

En 2005, une entreprise australienne nommée DDD jouait les pionniers de la technologie 3D sans lunettes, le réalisateur James Cameron s'engageait à faire tous ses prochains films en 3D et Sharp avait vendu plus de 3 millions de mobiles à écran 3D aux consommateurs japonais. La 3D était en train de se démocratiser et allait devenir accessible à tous.

Retour vers le présent: les fabricants d'électronique se mettent tout juste à produire des téléviseurs 3D pour les particuliers. Le prix élevé des téléviseurs 3D et le manque de contenus adaptés à la nouvelle technologie font partie des raisons qui expliquent la frilosité des consommateurs à passer le cap de la 3D.

Le problème principal de la technologie 3D disponible actuellement est le manque d'écrans 3D de haute qualité à petit prix, des écrans qui nécessitent l'achat de lunettes bizarres de la même marque pour pouvoir profiter de la 3D.

Le 14 juin, le blog britannique de LG a publié un article qui donne un aperçu de la nouvelle technologie que le fabricant est en train de développer pour obtenir des images 3D sans lunettes. L'article explique le fonctionnement des barrières de parallaxe, de la technologie lenticulaire et de l'holographie ainsi que leurs applications pour les futurs projets 3D de l'entreprise.

Le Groupe de sciences appliquées de Microsoft est également en train de travailler sur les technologies du futur. Le groupe a récemment dévoilé un prototype d'objectif au Symposium international de la Society for Information Display (SID) qui peut fournir des images 3D sans lunettes. L'objectif est capable de suivre les spectateurs séparément et peut afficher des images multiples pour créer l'illusion d'images stéréoscopiques.

«Cet objectif est vraiment unique car il nous permet de contrôler la direction de la lumière», explique Steven Bathiche, directeur du Groupe des sciences appliquées de Microsoft au blog Technology Review du MIT, le 11 juin.

Cette nouvelle technologie donne un aperçu du futur, mais ce n'est pas pour tout de suite.

Les écrans holographiques doivent faire face à «de nombreux défis technologiques, comme le besoin d'améliorer l'efficacité des lasers, de créer un système de mise en place universel, et de réserver un espace de stockage suffisamment vaste pour gérer du contenu holographique», explique LG. Ces défis signifient que «les hologrammes arriveront bien plus tard dans le futur que les télés 3D sans lunettes».

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou encore une idée pour un reportage?

Écrivez-nous à technaute@cyberpresse.ca.