Source ID:; App Source:

Le calvaire des «sans-plates-formes»

Parfois j'aimerais être un inconditionnel de Windows ou du Mac OS X ou de Linux. (Bloomberg)

Agrandir

Bloomberg

Nelson Dumais
Technaute.ca

Parfois j'aimerais être un inconditionnel de Windows ou du Mac OS X ou de Linux.

J'aurais un seul ordinateur et je le maîtriserais. Il serait portatif ce qui me permettrait de l'utiliser au bureau et sur la route. Le clavier serait toujours le même, la connexion réseau aussi, idem pour la gravure de DVD ou la gestion du système. Je connaîtrais par coeur les spécificités de son processeur, de sa mémoire, de son bus ou de son jeu de circuits. Je saurais pallier d'instinct à tous ses caprices. Je deviendrais virtuose de son clavier et je posséderais en tête l'image de toutes ses oubliettes. On peut rêver, non ?

Mon problème, c'est qu'en plus d'être mon travail, l'informatique est un passe-temps, un loisir, une occupation agréable dont je n'arrive pas à me lasser. Tant et si bien que j'aime Windows, j'affriande le Mac et j'ai du plaisir avec UbunSuseManDrosOpenLinux.

>>>Lire la suite sur le blogue de Nelson Dumais




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer