Source ID:; App Source:

Conficker : danger ou poisson d'avril? 

Les experts en informatique de la planète suivaient avec attention l'évolution... (Photothèque La Presse)

Agrandir

Photothèque La Presse

Agence France-Presse
San Francisco

Les experts en informatique de la planète suivaient avec attention l'évolution d'un «ver» informatique tenace baptisé Conficker qui devait se renforcer à mesure que le monde basculait à la date du 1er avril.

Conformément à ce qui était attendu, le virus évoluait d'est en ouest en même temps que le changement de jour. «Les avions ne vont pas tomber du ciel et l'internet ne va pas se dissoudre», a indiqué Paul Ferguson, spécialiste des menaces informatiques chez Trend Micro.

«Le grand mystère est de savoir ce que ceux qui sont derrière Conficker vont faire. Avec autant d'ordinateurs sous leur contrôle, c'est assez effrayant. Avec un clic de souris, ils pourraient faire faire ce qu'ils veulent à des milliers de machine», a-t-il ajouté.

Le géant américain des logiciels Microsoft a déjà promis une récompense de 250.000 dollars à qui permettrait d'identifier les responsables de ce virus, également connu sous le nom de Downadup.

Le ver, un programme malveillant capable de se reproduire, profite des réseaux ou des ordinateurs dont les systèmes de défense antivirus n'ont pas été récemment mis à jour.

Il a été programmé pour muter mercredi et devenir plus difficile à arrêter, et a commencé à le faire quand certains ordinateurs infectés sont passés à la date du 1er avril.

Selon un groupe d'experts surveillant les mouvements sur internet en Asie en Europe alors que la soirée était à peine entamée aux Etats-Unis, le ver ne faisait apparemment rien d'autre que se renforcer.

Initialement programmé pour prendre le contrôle de 250 sites internet par jour, il a commencé mercredi à créer des listes quotidiennes de 50.000 sites, en atteignant environ 500 par jour, selon des experts.

Mais les pirates à l'origine de ce ver, déjà présent dans quelque 2 millions d'ordinateurs dans le monde, ne lui ont pas donné d'instructions spécifiques pour le moment.

«Il y a un pistolet chargé quelque part même si personne n'a appuyé sur la gachette», a résumé M. Ferguson.

Mais pour l'instant, c'est la calme plat et le virus ne semble pas s'être encore manifesté. En attendant, le site Windows Live OneCare devrait normalement être en mesure de diagnostiquer puis de supprimer toute infection à Conficker.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer