Source ID:; App Source:

Des portables discrets

Le MacBook Air d'Apple.... (PhotosIn)

Agrandir

Le MacBook Air d'Apple.

PhotosIn

Que ce soit justifié ou non, chaque nouveau produit de la société Apple suscite un intérêt énorme. Le plus récent exemple est le MacBook Air, un ordinateur portatif ultramince dévoilé par le PDG Steve Jobs le mois dernier. Apple affirme qu'il s'agit là du plus mince ordinateur au monde, mais ce n'est certainement pas le premier du genre.

MacBook Air

Le MacBook Air est mince: de 0,4 à 2 cm d'épaisseur. Les designers d'Apple y sont parvenus en éliminant le lecteur de disque et la plupart des ports de connexion, et en révisant les dimensions de son processeur de 1,6 ou 1,8 GHz, de son disque dur de 80 gigaoctets et de son écran d'affichage à DEL de 13,3 pouces.

Sur son côté droit sont dissimulés les trois seuls ports de connexion de l'appareil: une fiche pour casque d'écoute, un port USB et une sortie micro-DVI. Dans la boîte se trouvent deux adaptateurs qui la transforment en une fiche VGA ou DVI, pour moniteur externe. La fiche d'alimentation aimantée est de l'autre côté, et une caméra Web trône au-dessus de l'écran. La pile est supposée fournir cinq heures de navigation sur l'internet.

Naturellement, le MacBook Air peut se connecter à tout réseau sans fil grâce à sa carte AirPort Extreme, compatible avec la norme 802.11n, la plus rapide des connexions Wi-Fi sur le marché. Il est aussi compatible avec tout type d'appareil Bluetooth. Enfin, un petit logiciel pouvant être installé sur un second Mac permet d'emprunter son lecteur DVD afin d'installer des logiciels sur le MacBook Air, entre autres.

On a déjà parlé de l'amusante interface du système d'exploitation d'Apple, Mac OS X 10.5, alias Leopard. Sur son nouveau bébé, Apple ajoute un pavé tactile élargi qui fait office de super souris, puisqu'il reprend certaines caractéristiques de l'écran tactile du iPod Touch. Par exemple, on peut agrandir des images affichées à l'écran en glissant deux doigts sur le pavé, en directions opposées.

Tout cela fait du MacBook Air un appareil au format idéal pour l'avoir sur soi en tout temps, pour naviguer sur l'internet ou pour travailler à distance, La plupart de ses lacunes disparaissent si on est déjà propriétaire d'un autre Mac, un compromis qui coûte cher. Son prix de détail élevé (surtout si on opte pour la mémoire interne de 64 GO de type Flash) peut aussi faire hésiter, vu l'absence de certains périphériques que plusieurs jugeront essentiels.

Apple MacBook Air

- Dimensions (poids): 1,9 x 32,5 x 22,7 cm (1,4 kilo)

- Processeur Intel Core 2 Duo de 1,6 GHz (1,8 GHz en option)

- 2 Go de mémoire vive

- 80 gigaoctets de mémoire interne (64 GO de mémoire "solide" en option)

- Port USB, prise pour écouteurs, sortie micro-DVI, caméra Web

- Sans fil: Wi-Fi (802.11n), Bluetooth

- Autonomie de cinq heures

- Prix: 1900$

- Cote: 3/5

(+) Côté design, Apple a réussi son coup. Le MacBook Air est léger, portatif et polyvalent.

(-) On paie plus pour le design que pour la performance ou le nombre de caractéristiques.

----------------

L'OPTION: un ultraportable Linux quatre fois moins cher

La nouvelle génération d'ordinateurs portatifs ultracompacts est destinée à une clientèle qui se voit mal passer plus de quelques minutes à la fois sans surfer sur l'internet. Pour ces gens-là, un ordinateur comme l'Eee PC, d'AsusTek, est tout indiqué. À un prix de détail comparable à celui d'un téléphone intelligent, on a droit à un ordinateur complet, avec écran de sept pouces, carte Wi-Fi et tout le reste.

Le truc: le système d'exploitation «libre» Linux. En prime, AsusTek ajoute une suite logicielle très généreuse et compatible avec les formats utilisés par Windows et Mac OS. Ceux qui préfèrent un terrain connu peuvent tout de même installer Windows XP, à leurs frais, sans problème. Windows ralentit le processeur de cet appareil, par contre, et occupe une grande portion de l'étroite mémoire interne de l'appareil, limitée à deux, quatre ou huit gigaoctets, selon le modèle.

La connectivité de cet ultraportable est indiscutable. De la navigation Web à la vidéoconversation, en passant par les courriels et la messagerie instantanée, tout est possible. Si aucun point d'accès Wi-Fi n'est disponible, on peut utiliser une connexion cellulaire via le port USB de l'Eee PC.

Son format compact présente quelques inconvénients: le clavier est très étroit, tout comme l'écran (et, surtout, sa résolution). C'est là qu'un ou deux ports USB additionnels auraient pu être utiles. Ou Bluetooth. Cela dit, compte tenu du prix, surtout, ce sont là des défauts bien négligeables.

AsusTek Eee PC

- Dimensions (poids): 3,5 x 22,6 x 16,5 (0,9 kilo)

- Processeur Intel Celeron de 800 MHz

- 1 Go de mémoire vive

- De 2 à 8 Go de mémoire interne

- Ports USB et Ethernet, modem, prise pour écouteurs, sortie VGA

- Sans fil: Wi-Fi (802.11a/b/g)

- Autonomie de trois heures

- Prix: 300-500$

- Cote: 3/5

(+) La suite logicielle incluse avec le système Linux de l'Eee PC est plus que généreuse et permet de tout faire dès sa sortie de la boîte.

(-) La mémoire interne est limitée, tout comme la résolution de l'écran. Le clavier est plutôt inconfortable.




Commentaire (0)

Commenter cet article »

À vous de lancer la discussion!

Soyez la première personne à commenter cet article.

Commenter cet article

Vous désirez commenter cet article? Connectez-vous | Inscrivez-vous

 

Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de lapresse.ca. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer