Source ID:; App Source:

Assassin's Creed propulse l'action d'Ubisoft

AFP
Paris

L'action Ubisoft s'est envolée vendredi, les analystes saluant le relèvement de 24% des prévisions du chiffre d'affaires trimestriel de l'éditeur, qui a vendu en quatre semaines autant de copies du jeu «Assassin's Creed» qu'il n'en prévoyait à l'origine sur quatre mois.

L'action a fini en hausse de 10,41% à 65,57 euros (96,37 dollars canadiens), touchant un nouveau record et portant sa hausse à 156% depuis le 1er janvier, la capitalisation boursière du premier éditeur de jeux vidéo français dépassant pour la première fois trois milliards d'euros.

Sorti à la mi-novembre, le jeu vidéo «Assassin's Creed» met en scène un assassin d'élite dont la mission est d'en finir avec la troisième croisade, à la fin du XIIe siècle. Depuis sa sortie, il «se classe parmi les deux ou trois meilleures ventes sur l'ensemble des territoires», a révélé Ubisoft jeudi.

En quatre semaines, le jeu s'est déjà vendu à 2,5 millions d'unités, a précisé Ubisoft. C'est autant qu'il n'en prévoyait, à l'origine, pour la période allant jusqu'à fin mars 2008, a commenté le courtier Oddo.

«2,5 millions en quatre semaines, c'est un record historique, pour une nouvelle marque dans le jeu vidéo», a confirmé à l'AFP Emmanuel Carré, porte-parole d'Ubisoft, selon qui «jamais un jeu vidéo n'avait apporté à ses utilisateurs une expérience aussi proche de celle du cinéma».

Fort de ce succès, l'éditeur prévoit désormais de vendre 5 millions de copies de ce jeu avant la fin mars, 2 millions de plus que prévu jusqu'ici. Ce relèvement se traduira par 75 millions d'euros (110 millions de dollars) de chiffre d'affaires en plus, selon les analystes d'Oddo.

Dans la foulée, Ubisoft a donc relevé de 24% sa prévision de chiffre d'affaires sur le trimestre, celui des fêtes de Noël, à 410 millions d'euros (603 millions de dollars).

C'est près de la moitié des 840 millions d'euros (1234 millions de dollars) attendus pour l'ensemble de l'exercice annuel qui s'achèvera le 30 mars 2008.

Ces 80 millions d'euros (118 millions de dollars) de recettes supplémentaires attendues sur le trimestre en cours ne s'expliquent pas seulement par le succès du nouveau jeu vedette, selon Oddo, d'autres titres d'Ubisoft se vendant bien aussi.

Le groupe s'est montré plus prudent pour sa prévision de chiffre d'affaires annuel, relevée de seulement 1,8%, car le lancement des jeux Tom Clancy's EndWar, Brother in arms et Far Cry 2, initialement prévu pour le début 2008, a été reporté selon le communiqué, qui ne fixe pas de date.

En concentrant ainsi ses forces commerciales actuelles sur le succès d'«Assassin's Creed», l'éditeur se prépare aussi à bénéficier pour les jeux en développement de la montée en puissance du parc mondial de consoles de jeux.

L'exercice 2008/09 s'annonce déjà comme «très fort pour l'ensemble de l'industrie, grâce à la montée en puissance des ventes de machines», facilitée par les baisses de prix de la PS3 et de la Xbox 360, soulignent les analystes d'Oddo.

Le succès permet ainsi au groupe de «renforcer son portefeuille pour 2008/09 en décalant des sorties importantes», a souligné Charles Planade, analyste chez Arkéon Finance.

Mais «malgré l'ensemble de ces aspects positifs sur la croissance et l'amélioration des marges, le groupe nous semble très bien valorisé aujourd'hui», à 2,95 milliards d'euros (4,38 milliards de dollars), a ajouté l'analyste qui maintient sa recommandation à «Alléger».

L'action Ubisoft a progressé de 148% depuis le début de l'année.

Aussi:

Ubisoft profite du succès d'Assassin's Creed




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer