Source ID:; App Source:

Microsoft nie les accusations d'Opera

Microsoft n'a pas l'intention de retirer le fureteur Internet Explorer de son système d'exploitation Windows, et ce malgré la plainte déposée à son endroit.

Le concepteur du fureteur Opera a porté plainte jeudi à Bruxelles contre Microsoft, qu'il accuse d'abus de position dominante dans le secteur des navigateurs.

Opera Software déplore qu'en intégrant son navigateur à même son système d'exploitation, Microsoft ne donne pas le choix aux consommateurs de le recevoir.

Mais Microsoft dit qu'il n'enlèvera pas Internet Explorer de Windows de son plein gré.

«Nous croyons que l'inclusion du fureteur Internet Explorer dans le système d'exploitation se fait au bénéfice des consommateurs, et que les consommateurs et les manufacturiers de PC sont déjà libres de choisir le fureteur qu'ils désirent», a déclaré à CNET un représentant de Microsoft.

Moins convaincu, Opera demande à la Commission européenne de forcer Microsoft à retirer Internet Explorer de Windows.

«Nous déposons cette plainte au nom de tous les consommateurs excédés par le fait qu'une société en situation de monopole fasse tous les choix à leur place», a déclaré jeudi Jon von Tetzchner, directeur général d'Opera Software.

À lire aussi:

Opera porte plainte contre Microsoft




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer