Source ID:; App Source:

Control Room: la scène à l'heure d'Internet

Félix Locas
Félix Locas
Technaute.ca

Le 24 septembre dernier, la chanteuse américaine Rihanna était de passage au Centre Bell, à Montréal, dans le cadre de sa tournée de spectacles. L'entreprise Control Room était sur place pour immortaliser la prestation, qui est maintenant disponible en intégralité sur Internet.

Absorbés par la voix et le charme de la chanteuse, les spectateurs n'ont peut-être pas remarqué les 13 caméras qui captaient les moindres détails de la performance. Peu se doutaient que les images recueillies ce soir-là étaient destinées non pas à la télévision, mais bien à l'Internet.

Control Room n'en est pas à son premier spectacle. Fort d'un partenariat de diffusion exclusif avec MSN, l'entreprise a réalisé quelque 80 vidéos de concerts à travers le monde depuis septembre 2005, dont ceux de Beyonce, Foo Fighters et Live Earth.

Lors de la venue de Rihanna à Montréal, l'équipe de Control Room s'est installée à bord de sa remorque, dans de grands garages adjacents à la scène. Vus de l'extérieur, rien de laisse présager que les véhicules cachent de véritables studios de production.

Alors que la chanteuse se déhanche sur scène, l'équipe de Control Room s'affaire à capter les meilleures images possibles du spectacle. Des dizaines d'écrans rivés au mur et d'immenses consoles de mixage permettent à l'équipe de coordonner le travail des caméramans et des éclairagistes présents dans la salle, à quelques dizaines de mètres de là.

Un premier montage approximatif est fait en direct dans la camionnette. Le directeur, muni d'un casque-écouteur, s'adresse aux différents caméramans présents dans la salle, tous identifiés par un numéro : «Merci Deux. Onze, gros plan sur le guitariste s'il-vous-plaît. Excellent, Sept, reste braqué sur la foule. Merci Cinq.» Le travail du directeur rappelle celui d'un chef d'orchestre.

«C'est très important que le directeur et les caméramans ressentent le rythme du spectacle, explique Nick Jacobovitz, producteur senior pour Control Room. Ça permet de capturer l'émotion et de rester à l'affût de ce qui se passe sur la scène.»

I love you Montréal !

Quand un artiste prend quelques secondes, entre deux chansons, pour lancer «Montréal est la meilleure ville au monde !», les sceptiques ont tendances à prendre cela avec un grain de sel. Pourtant, Rihanna était peut-être plus honnête qu'on le croit lorsqu'elle vantait, durant son spectacle, les qualités du public québécois.

«Nous passons beaucoup de temps à travailler avec les artistes afin de faire ressortir l'émotion de leur spectacle, explique Nick Jacobovitz de Control Room. Nous choisissons notamment une ville hôte ou la vedette est particulièrement à l'aise et où sa relation avec le public est forte.» Dans le cas de la tournée de Rihanna, c'est Montréal qui répondait le mieux aux besoins de la chanteuse et de l'équipe de Control Room.

«Nous travaillons en étroite relation avec les techniciens du spectacle, explique Nick Jacobovitz. Par exemple, nous avons notre propre système d'éclairage adapté aux besoins de la vidéo haute-définition. Nous avons donc un contrôle sur la lumière diffusée sur la scène, mais nous travaillons de pair avec le directeur de l'éclairage de la tournée.»

«Le but n'est pas de produire un moment, mais de le capturer», résume pour sa part Ehrin Cummings, directrice marketing de Control Room.

__________________________________

Le spectacle intégral de Rihanna à Montréal est accessible à l'adresse https://music.msn.com/rihanna. La vidéo, conservée en archives pour une durée de 6 mois, est disponible gratuitement, sans abonnement ou inscription.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer