Source ID:; App Source:

Un Leopard facile à apprivoiser

Sitôt sorti des bureaux d'Apple à Montréal, vendredi, je brûlais d'envie d'installer Leopard dans le MacBook, en suivant les conseils de Pierre Moisan et d'André Vachon, formateurs de la «sainte Pomme».

Mieux vaut utiliser l'option «archiver et installer» au lieu de la mise à jour. Il y a eu des bogues majeurs à cause de logiciels de tierce partie.

L'option «archiver et installer» permet de sauvegarder les paramètres du compte d'utilisateur, les préférences de réseau. La majorité des logiciels fonctionnent et quelques-uns doivent être réinstallés. Dans l'autobus qui me ramenait vers Québec, j'ai lancé les opérations sous les yeux médusés d'un jeune adepte de Windows.

Il aura fallu environ 45 minutes à l'installation du système dans le MacBook, soit le temps de sortir de Montréal à l'heure de pointe!

Pratiquement tous les logiciels ont fonctionné du premier coup après les avoir remis dans le bon dossier Applications. Pour certains, j'ai dû aller fouiller dans le dossier Previous System pour replacer les préférences. Seule la suite Adobe CS3 (Photoshop et compagnie) a dû être réinstallée au complet.

Commençait alors l'exploration des fonctions entrevues quelques heures plus tôt. Selon Apple, il y a plus de 300 nouveautés. Certaines sont très évidentes, comme la présentation des fenêtres et le nouveau Dock. L'effet de réflexion est bien joli sauf que l'on ne sait plus quelles applications sont ouvertes. C'est pas mal moins évident.

Le nouvel outil Spaces permet de lancer des applications dans des bureaux différents. Ça permet de travailler dans Word dans l'espace un, alors que le courrier occupe l'espace deux et le navigateur Web reste avec ses pages ouvertes dans l'espace trois. Plus de mélange de multiples fenêtres. J'adore! On peut avoir entre 2 et 16 espaces réservés.

Dans le navigateur Safari 3, on trouve une fonction très intéressante pour créer un clip Widget dans l'outil Dashboard sur un élément de la page qui se modifie régulièrement.

Les éléments qui ont le plus impressionné mon voisin dans l'autobus, ce sont Cover Flow et Quick Look. Cover Flow est la nouvelle manière de naviguer dans un dossier, comme si les éléments étaient sur un plateau pivotant. On peut voir les documents, les dossiers et les images défiler. Puis, en appuyant sur la barre d'espace, on affiche un aperçu (Quick Look) pour voir le contenu du fichier sans lancer l'application correspondante.

Le logiciel de courriel Mail a subi de bonnes modifications, notamment pour ses modèles. Son intégration avec le carnet d'adresses pour la copie des informations et les applications comme iCal impressionnent.

BootCamp est intégré au système pour ajouter sur une partition un autre système d'exploitation, que ce soit Windows (XP de préférence à Vista) ou Linux. Il faut redémarrer pour passer d'un système à l'autre à moins d'utiliser un émulateur.

On note un véritable outil de contrôle parental qui fonctionne facilement et efficacement. La création de pile pour les dossiers glissés dans la barre du Dock amène une nouvelle vision des documents en éventail ou en grille. L'outil de recherche Spotlight a changé de poil et me paraît plus rapide et mieux organisé.

Pour les copies de sécurité, il y a Time Machine très simple à utiliser. La prise de la copie de sécurité doit se faire soit sur un disque externe ou sur un serveur. Étonnant et vraiment efficace.

Ce qui m'a le plus impressionné, c'est une petite comparaison sur la mémoire utilisée après le démarrage entre Vista et Leopard sur deux appareils pratiquement identique. Vista a besoin de 800 Mo, alors que Leopard ronronne à moins de 400 Mo.

Le nouveau félin d'Apple m'impressionne bien plus que Vista. Les nouvelles fonctions sont plus claires, conviviales. L'environnement général est mieux organisé. Aucun usager ne se sentira perdu dans le nouvel environnement. Ce n'est pas une révolution, mais une très belle évolution du système d'exploitation.

ÉVALUATION: ****

Configuration minimale : Mac équipé d'un processeur Intel, PowerPC G5 ou PowerPC G4 (867 MHz ou plus rapide), 512 Mo de mémoire vive, lecteur DVD requis pour l'installation. Éditeur : Apple. Prix suggéré : 129 $.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer