Source ID:; App Source:

Une carte de paiement acoustique

AFP
Paris

Une jeune société vient de mettre au point une carte de paiement sans contact et acoustique, présentée comme une première mondiale, et qui vise en priorité les populations des pays émergents peu dotés en infrastructures bancaires.

L'originalité de cette carte, baptisée Maâtcard, est d'être «équipée d'une puce acoustique et d'un bouton, qui par simple pression, émet un signal sonore crypté, unique et aléatoire (donc infalsifiable)», explique dans un communiqué la société Universal Payment System & Solutions (Unipay's), à l'origine du projet.

«La carte est personnalisée, chaque utilisateur choisissant un code à 4 chiffres au moment de la délivrance de la carte» qui pourra être utilisée depuis des téléphones fixes ou mobiles et des ordinateurs munis d'un microphone.

«L'appel sera gratuit» pour le client, a assuré à l'AFP Patrick Ulanowska, président de Unipay's.

Cette carte, qui fonctionnera comme un porte-monnaie électronique et non comme une carte de crédit, pourra également servir de mode de paiement dans des commerces équipés d'un terminal adapté.

Elle permettra aussi des transferts d'argent instantanés, des règlements de factures ou des rechargements de crédit téléphonique.

Elle pourra en outre être munie d'une puce et d'une bande magnétique comme les cartes traditionnelles, selon la société, qui met en avant l'«offre inédite de cette carte multiapplicative, multicomposant, multicanal, premier moyen hybride de paiement universel sans contact au plan mondial».

La Maâtcard, conforme aux standards internationaux du secteur (EMV), a reçu l'agrément de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC).

Elle doit être commercialisée au Cameroun dès avril prochain, avant d'arriver courant 2008 au Sénégal, en Côte d'Ivoire et au Gabon, a souligné M. Ulanowska, qui vise dans un premier temps le marché des pays émergents.

Dans les pays occidentaux, «déjà suréquipés», cette carte acoustique, qui n'implique pas une longue manipulation ou la possession d'un compte bancaire, pourra répondre aux besoins des populations fragilisés physiquement, comme les personnes dépendantes, ou financièrement.

Deux grandes banques françaises ont déjà manifesté leur intérêt, a indiqué sans plus de précisions M. Ulanowska.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer