Source ID:; App Source:

Interac en ligne : plus sécuritaire?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jocelyn Thibault, YvesTherrien
Technaute.ca

J'aimerais avoir votre opinion sur le système Interac pour les paiements en ligne : www.interacenligne.com. Est-ce un effort des institutions bancaires afin de popularisation le commerce en ligne ? Qu'en est-il de la sécurité anti-fraude et de celle relative aux informations personnelles ? Croyez-vous que cela contribuera à la croissance du commerce électronique dans un proche avenir ?

Essentiellement, l'Interac en ligne (paiement par carte de débit plutôt que par carte de crédit) représente un nouveau moyen offert aux commerçants et aux acheteurs potentiels afin de régler leurs transactions. En fait, c'est le positionnement adopté pour ce service.

Il permet ainsi d'élargir le bassin d'acheteurs par Internet en visant ceux qui n'ont pas de carte de crédit ou ceux qui hésitent à l'utiliser pour des achats électroniques. En ce sens, cela contribuera à faire croître le commerce électronique, mais auprès de segments plus jeunes par exemple (qui n'ont pas nécessairement accès au crédit), donc conséquemment pour des produits spécifiques. Par contre, les organisations (marchands, institutions financières, acquéreurs, etc.) devront déployer des efforts importants pour convaincre les gens d'utiliser une carte de débit pour acheter en ligne (des efforts tout aussi importants que s'il s'agissait d'achats par carte de crédit d'après nous).

Selon les détails mentionnés sur le site auquel vous référez, on y retrouve pour l'instant que très peu de commerçants y participant et seulement trois banques (une quatrième banque est à venir). L'impact sur le commerce électronique ne se fera donc pas sentir à court terme, faute de joueurs!

Le processus du paiement en ligne par Interac est intéressant en ce sens qu'au niveau sécurité, il n'y a pas d'échange de numéro de carte ou d'information personnelle avec le marchand. En effet, lorsque l'achat est sur le point de se régler, le navigateur de l'acheteur est dirigé au site de son institution financière pour y conclure la transaction. Après confirmation du paiement, le navigateur est ramené au site du marchand pour compléter les détails de la transaction. Donc l'échange de données confidentielles se fait avec l'institution de l'acheteur (qu'il connaît bien en principe!). Il n'y a pas non plus d'échange d'information personnelle entre le commerçant et l'institution financière.

Par contre, il ne faut pas négliger les mesures habituelles de protection pour tout type de transactions de paiement sur Internet (voir une chronique précédente). N'oublions pas non plus, que quelques cas d'hameçonnage («phishing») impliquant des institutions financières se sont produits dans les dernières années. Votre NIP de services bancaires en ligne doit être bien protégé.

Lorsqu'une masse critique de commerçants sera en place et lorsque toutes les institutions financières membres d'Interac (https://www.interac.org/) s'y seront impliquées, il sera plus facile d'en faire une évaluation commerciale. Pour l'instant, le tout semble assez embryonnaire, mais prometteur auprès de certains segments de la population.




Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer