Source ID:; App Source:

Six grands dangers d'Internet

Internet comporte des risques. N'importe qui peut s'y faire prendre, même les plus futés.

Internet comporte des risques. N'importe qui peut s'y faire prendre, même les plus futés.

1) Sites aux contenus violents ou haineux

La violence est omniprésente sur Internet. Les jeunes ont accès à des sites qui montrent des scènes de violence sanglantes. Selon l'étude du Réseau éducation médias, 70 % des garçons du secondaire fréquentent des sites qui montrent des images réelles d'accidents, de tortures ou de mutilations.

Il existe également plusieurs sites qui exposent des propos racistes, sexistes ou haineux. Les groupes haineux, comme ceux qui s'attaquent aux groupes ethniques ou aux homosexuels, se servent d'Internet pour recruter leurs membres. La musique est également un moyen pour ces groupes d'atteindre les jeunes. Conseils pour les parents :

> Informez-vous sur l'utilisation que font vos enfants d'Internet (70 % des jeunes interrogés par le Réseau éducation médias en 2001 ont affirmé que leurs parents ne leur demandaient "jamais" ou "rarement" quels sites ils fréquentaient).

> Établissez avec eux des règles quant aux sites où ils peuvent naviguer .

> Placez l'ordinateur dans un endroit passant de la maison.

> Discutez avec vos enfants de la violence dans les médias.

2) Désinformation

Le Net est bourré d'informations, mais celles-ci ne sont pas toujours fiables. Inquiétant, quand on sait que 57 % des élèves de quatrième et cinquième secondaire utilisent Internet pour faire leurs devoirs. La désinformation sur Internet se retrouve entre autres dans les sites de propagande qui diffusent une information subjective, dans les pages Web personnelles où l'information n'est pas vérifiée et dans les sites commerciaux, où la publicité est souvent prise à tort pour de l'information. Conseils aux parents :

> Faites en sorte que vos enfants s'interrogent sur le site visité (sa raison d'être, qui l'a mis en ondes, la date de la dernière mise à jour, etc.).

> Apprenez aux enfants à comparer l'information trouvée sur Internet avec d'autres sources.

> Enseignez-leur différentes techniques de recherche pour obtenir de meilleurs résultats.

3) Cyberprédation

Les jeunes risquent d'entrer en contact avec des prédateurs sexuels par l'intermédiaire des chats et des messageries. Les jeunes ados sont particulièrement vulnérables à la cyberprédation. Ils découvrent la sexualité et l'anonymat d'Internet leur donne confiance. Façons de reconnaître la cyberprédation :

> votre enfant passe beaucoup de temps sur le Net.

> il reçoit des coups de téléphone ou des cadeaux d'inconnus.

> il s'isole de la famille, de ses amis.

> il change la fenêtre de son écran d'ordinateur dès qu'un adulte s'approche.

4) Cyberintimidation

Il arrive que des jeunes utilisent Internet pour se moquer d'autres jeunes. On se rappelle tous du Star Wars kid, qui est devenu une vedette après avoir fait rire de lui sur Internet. Le caractère anonyme d'Internet fait en sorte que des jeunes posent des gestes qu'ils n'auraient jamais commis dans la vie réelle. Les jeunes peuvent faire circuler des propos haineux sur quelqu'un dans les messageries instantanées, entre autres. Le mot se passe rapidement dans l'univers virtuel. Comment réagir à la cyberintimidation:

> Reconnaître les signaux de détresse : votre enfant va à l'école à contrecoeur, il ne veut plus utiliser l'ordinateur.

> Si le coupable est quelqu'un de son école, allez voir la direction.

> Rapportez tous les cas de harcèlement à votre fournisseur Internet.

5) Pornographie

L'accès à la pornographie est très facile sur Internet. Des études ont démontré que les jeunes enfants étaient troublés lorsqu'ils tombaient par hasard sur des sites pornographiques. Les ados, en particulier les garçons, éprouvent une curiosité naturelle pour la pornographie. Conseils pour les parents :

> Parlez de la sexualité à vos enfants dès leur plus jeune âge car ils seront exposés à des images sexuelles très tôt.

> Définissez le genre de sites que vos jeunes sont autorisés à visiter.

> Orientez vos adolescents vers de bons sites traitant de la sexualité et de la santé. Parlez-leur de ce qu'est une sexualité saine.

> Discutez des messages sexuels véhiculés dans les médias.

6) Cyberdépendance

Les enfants solitaires seraient les plus vulnérables à une utilisation excessive d'Internet. Mais la cyberdépendance existe-t-elle vraiment ? "C'est possible d'être cyberdépendant, mais c'est probablement un moyen d'assouvir des dépendances existantes", explique Rémi Houde. Autrement dit, une personne qui passe des heures à jouer à un casino virtuel aurait probablement eu une dépendance au jeu même si elle n'avait pas Internet. Pour qu'il y ait cyberdépendance, il faudrait que quelqu'un soit accro à des choses qu'on ne retrouve que sur Internet comme la messagerie instantanée, les chats ou les courriels. La cyberdépendance a tout de même été ajoutée à la liste des dépendances par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec. Des cliniques ont également été créées à quelques endroits dans le monde pour traiter la dépendance à Internet. Le centre d'aide à la dépendance à Internet de la faculté de médecine de Harvard a dressé une liste de symptômes à surveiller :

> sentiment d'euphorie à naviguer sur Internet

> incapacité de s'arrêter

> manque de temps pour sa famille et ses amis

> maux de tête migraineux

> repas irréguliers ou sautés

> insomnie

Source: Réseau éducation médias

À lire aussi:

- Internet: encadrer vaut mieux que filtrer

- Internet: gare aux faux amis




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer