Source ID:; App Source:

Apple hausse ses profits de 88%

AFP
New York

Apple, qui a vendu plus de 10 millions d'iPod pendant le trimestre clos fin mars, a fortement accru ses profits et ses ventes.

Le groupe informatique a livré 10,549 millions d'iPod, soit une augmentation de 24% en un an, et 1,517 million d'ordinateurs Macintosh, en hausse de 36%.

Ses profits ont en conséquence progressé de 88%, à 770 M$ US, sur des ventes en hausse de 20% à 5,26 milliards $ US, supérieures aux attentes des analystes qui prévoyaient 5,17 milliards US.

Le bénéfice par action a atteint 87 cents US, contre 64 cents US attendus par le marché. La marge brute a augmenté à 35,1% contre 29,8% un an plus tôt. Les ventes à l'international ont représenté 43% des ventes.

Peu avant l'annonce des résultats, le conseil d'administration, qui comprend des personnalités comme l'ex vice-président américain Al Gore et le PDG de Google Eric Schmidt, a publié une lettre ouverte pour réitérer sa confiance en Steve Jobs, mis en cause mardi dans une affaire d'options antidatées par Fred Anderson, l'ex-directeur financier.

«Nous avons entièrement confiance dans les conclusions de l'enquête indépendante menée chez Apple et dans l'intégrité de Steve (Jobs) et sa capacité à diriger le groupe», a conclu le conseil d'administration.

Fred Anderson, qui a été inculpé mardi par la SEC dans cette affaire et a dû payer 3,5 M$ US pour mettre fin à cette plainte, a accusé mardi Steve Jobs de lui avoir fait croire, à tort, que tout était en règle dans l'attribution de stock options en 2001 aux membres de la direction. Une majorité de ces options étaient attribuées à M. Jobs.

«Steve Jobs a coopéré pleinement avec l'enquête indépendante (interne) chez Apple et à l'enquête gouvernementale sur les stock options» et l'inculpation de la SEC «parle d'elle-même», en ne citant pas Steve Jobs, écrivent les administrateurs d'Apple.

La SEC, le régulateur boursier américain, a annoncé mardi avoir inculpé dans cette affaire uniquement M. Anderson et l'ex-directrice juridique du groupe, Nancy Heinen, sans mettre en cause M. Jobs, ni le groupe Apple ni aucun autre de ses dirigeants.

Commentant les résultats trimestriels, M. Jobs a estimé dans le communiqué que «les Mac sont clairement en train de gagner des parts de marché avec des ventes qui augmentent trois fois plus vite que le marché».

Il a aussi indiqué être «très enthousiaste à propos du prochain lancement fin juin de l'iPhone», un téléphone-baladeur au design novateur, qui surfera sur internet, et signalé que le groupe prépare d'autres innovations.

«C'est le trimestre clos en mars le plus rentable de notre histoire», a ajouté le directeur financier Peter Oppenheimer, précisant que le groupe prévoit pour le prochain trimestre un chiffre d'affaires de 5,1 milliards US et un bénéfice par action de 66 cents US.

Les analystes prévoient eux des résultats un peu supérieurs pour le prochain trimestre, avec un BPA de 67 cents US et des ventes de 5,45 milliards US.




Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer