Source ID:; App Source:

Windows Vista: révolution ou évolution ?

Après des années d'attente, Windows Vista a vu le jour. Mes premières impressions sont très bonnes, même si l'environnement est déroutant avec ses fenêtres de questions à tout bout de champ pour la sécurité.

Après une semaine d'utilisation dans toutes sortes de conditions et après de multiples installations de logiciels, le système d'exploitation s'est montré très stable avec la majorité d'entre eux, même avec certains qui n'ont pas été conçus pour Vista. Les exceptions : les jeux dont le disque comporte un logiciel de protection contre la copie et quelques rares produits qui refusent carrément de fonctionner.

Si vous passez de Windows 98 à Vista, vous trouverez la marche très haute. Par contre, côté stabilité, Windows XP n'a rien à envier à Vista, car tout ce qui est sur le marché est compatible avec XP. Côté sécurité, Vista semble supérieur. Il a bloqué l'accès à des logiciels espions et des contrôles ActiveX malveillants sur des sites reconnus pour en contenir. Par contre, l'antivirus que j'utilisais n'était pas adapté et il n'y avait pas de mise à niveau sur le site du fabricant.

Il reste encore trop de mises à jour de logiciels et de pilotes de périphériques à venir pour que cet environnement soit parfait. J'ai déjà vécu les mêmes désagréments avec Apple lors du passage du système 9 à OS X. Il n'y a pas de quoi perdre la boule, mais ça occasionne des pertes de temps et quelques sueurs froides.

Les périphériques

Les problèmes les plus courants concernent les périphériques. Dans mon cas, le scanneur Epson n'est pas supporté par Vista. Tout était correct avec l'imprimante HP, même si elle a sept ou huit ans et que le numériseur est à peine vieux de quatre ans. Sur le site d'Epson, tous les appareils ne sont pas compatibles avec Vista. Pour plusieurs produits de différentes compagnies, c'est la même chose. Les utilisateurs n'auront pas le choix de les remplacer. Ça, c'est pas mal moins réjouissant. C'est ce qui me force à garder Windows XP en fonction sur une autre partition. Au démarrage de l'ordinateur, je peux choisir dans quel environnement travailler.

Pour le clavier, la souris, la caméra Web et la caméra numérique, il a fallu mettre à jour les pilotes à partir des sites des fabricants. Ce n'est pas complexe, mais ça demeure long à faire. Pourtant, l'installation de Vista, non une mise à niveau, a pris moins de 30 minutes. J'avais tenté la mise à niveau à partir de Windows XP Pro, mais après quatre heures de taponnage et des erreurs à la tonne, j'ai abandonné. Il y avait un bogue récurrent causé probablement par un de mes périphériques ou un logiciel.

La mémoire

Alors que Windows XP se stabilise après les démarrages à 25 % d'utilisation de la mémoire de 2 gigs sur mon ordi, Vista en occupe entre 45 et 50 % au départ pour se stabiliser à 38 % en moyenne. Je dois préciser qu'il s'agit de la version intégrale de Vista 64 bits avec toutes les fonctions. Sur un appareil à double processeur à 4,4 GHz, on est loin de la configuration minimale de 800 MHz et 512 Mo de mémoire vive fixée comme base de départ par Microsoft. Avec une configuration semblable, mieux vaut acheter un autre ordinateur pour profiter de Vista. Ne perdez pas votre temps sur une vieille machine, ça ne vous avancera à rien.

Ce qui me tanne le plus, c'est le message du genre «Un programme non identifié veut accéder à votre ordinateur». Ça se produit tout le temps et le système n'a pas de bouton pour se souvenir que c'est ça que je veux. C'est ce que font la plupart des logiciels commerciaux avec le pare-feu et le module de protection. Il faut juste un tout petit bouton pour faire le choix et régler ces avertissements récurrents et intempestifs. Sinon, il faut jouer avec l'activation et la désactivation du contrôle des comptes d'utilisateur. J'ai dû le faire pour avoir la paix et installer Antidote RX dans la suite Office 2007.

Les outils

J'aime beaucoup l'interface. C'est clair, rajeuni. La présentation du menu «Démarrer», avec un logo uniquement, est agréable même si elle est déroutante de prime abord. Les accès aux paramètres du panneau de configuration sont présentés dans un mode classique ou le mode Vista. Dans le premier cas, les noms sont parfois différents, mais dans le mode par défaut, on y retrouve des fonctions regroupées qui facilitent le travail.

Parmi les nouveautés, il y a un paquet de bébelles agréables à regarder mais pas très utiles. C'est le cas avec les gadgets qui apparaissent dans le volet Windows. C'est exactement la même chose que les «widgets» du Système X (10.4) d'Apple, qui sont inutiles dans la majorité des cas en plus de bouffer de la mémoire vive pour rien.

La galerie d'images est un ajout intéressant avec ses outils de corrections. Ça ressemble étrangement à iPhoto d'Apple. C'est un outil intéressant, mais juste assez puissant pour des corrections minimales.

L'outil de recherche est mieux conçu et pas mal plus rapide. Windows Mail est le successeur d'Outlook Express en bien mieux. Windows Media Player a subi quelques transformations intéressantes.

Le nouvel outil que j'apprécie le plus, c'est l'outil de «Capture» pour faire des images d'écran. Les images accompagnant la chronique ont été prises avec cet outil.

Vista est loin d'être un mauvais produit. Stable, agréable à utiliser dans son interface moderne. Son défaut, c'est sa voracité pour la puissance et pour la mémoire, notamment avec les logiciels conçus pour Vista. Pour Flight Simulator X, il faut 256 Mo de mémoire vive sous XP et 512 Mo sous Vista.

Ce qui me dérange aussi, c'est l'obligation de devoir remplacer des périphériques parce que ni Microsoft ni les fabricants ne feront de mise à jour des pilotes. C'est peut-être du modernisme, mais ce n'est pas un avantage pour les consommateurs qui devront payer pour le système d'exploitation et de nouveaux appareils.

ÉVALUATION : ****

Disque PC. Configuration minimale : processeur 800 MHz, 512 Mo de mémoire vive, 15 Gigs libres, affichage en milliers de couleurs, lecteur DVD 4 X. Éditeur : Microsoft. Prix suggéré : de 118 $ à 500 $.

Office Pro 2007: tout un changement d'allure

Le changement d'allure des nouveaux logiciels de la suite Office 2007 est très impressionnant. Enfin quelque chose de très visuel et de pratique, autant pour le traitement de texte que le courriel, les diaporamas ou les bases de données. Il n'y a maintenant que la version de Publisher qui traîne la patte dans son ancien environnement.

L'utilisation des onglets avec leurs fonctions regroupées dans ce que Microsoft nomme le ruban est une véritable innovation. Plus de menus à dérouler ou de barre d'outils à faire afficher selon les besoins, tout est là et tout est visuel. C'est vraiment bien fait.

De toutes les versions que j'ai pu tester depuis Word 4, Office 2007 est non seulement la suite bureautique la plus jolie, mais aussi la plus fonctionnelle et la plus facile à utiliser. N'importe qui en 30 secondes fera le tour des onglets et saura où sont les outils pour la mise en page, l'insertion des images, les révisions. Vraiment, ça sort de l'ordinaire.

Il y a un petit bouton Office dans le coin supérieur gauche avec les principales fonctions (nouveau, enregistrer, imprimer, etc.) et une toute petite barre d'outils d'accès rapide, personnalisable pour ceux et celles qui ont besoin d'une fonction rare qui ne se trouve pas dans l'un des onglets ou qui doit servir n'importe quand. En plus, les logiciels de la suite sont stables.

Il suffit toutefois de se souvenir qu'il faut enregistrer les documents, classeurs, présentations et autres dans un format compatible pour les versions antérieures d'Office, sinon le .docx ne sera pas lisible à moins d'avoir un convertisseur. Vraiment impressionnant ! Yves Therrien

ÉVALUATION : *****

Disque PC. Configuration minimale : Windows XP SP2 ou Vista, Processeur à 500 MHz ou 1 GHz pour Oulook avec le gestionnaire de contacts. De 256 à 512 Mo de mémoire vive, au moins 2 gigs libres sur le disque. Affichage en milliers de couleurs, lecteur DVD 4 X. Éditeur : Microsoft. Prix suggéré : 160 $ pour la version famille et étudiant, de 290 $ pour la mise à niveau à la version standard jusqu'à 900 $ pour la version intégrale complète.

À lire aussi:

- Apple dit d'attendre avant de passer à Vista

- Votre ordinateur peut-il supporter Vista?

- Vista: éviter les premiers soubresauts

- Vista: «mieux vaut attendre»

- Vista est-il trop sécuritaire?

- Vista: le nouveau visage des ordinateurs

- Vista: rien de révolutionnaire

- Vista: l'apogée de 22 ans de Windows




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer