Source ID:; App Source:

Cancer et cellulaire: rien de concluant

André Simard
André Simard
Technaute.ca

Selon les résultats d'une étude publiée récemment par l'International Journal of Cancer (IJC), il n'existerait pas de corrélation précise entre l'utilisation du téléphone mobile et le cancer du cerveau.

L'étude a été menée entre 2000 et 2004 au Damemark, en Finlande, en Norvège, en Suède et en Angleterre. Les données ont été récoltées auprès de 1522 patients souffrant de gliomes (tumeurs au cerveau) et de 3301 personnes saines qui formaient le groupe de contrôle.

Le résumé de l'étude disponible sur le site l'IJC précise qu'il n'existe «aucune preuve démontrant un risque accru de gliome associé à l'utilisation régulière du téléphone mobile. Aucune association significative n'a été démontrée quant à la durée de l'utilisation, le nombre d'années depuis le début de l'utilisation, le nombre total d'appels ou le nombre total d'heures d'utilisation».

Dans le cas de patients souffrant d'un gliome qui ont utilisé le téléphone mobile pendant plus de 10 ans, les chercheurs notent un lien possible entre l'endroit où se situe la tumeur et le côté de la tête où le téléphone était appliqué.

Les résultats démontrent en effet une probabilité accrue «de signification statistique marginale» dans ces cas précis. La présence d'une tumeur au cerveau était plus fréquente du côté utilisé pour écouter chez 39% des patients.

Les chercheurs affirment cependant qu'il est nécessaire d'étudier de manière plus approfondie ce lien possible avant que des conclusions puissent être tirées.

- Le résumé de l'étude




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer