Source ID:006b6e86fc723e0ea14463af679c592d; App Source:StoryBuilder

Un robot chez vous? Pas pour demain

Lovot est un robot simple qui n'a qu'un... (Photo ROBYN BECK, AFP)

Agrandir

Lovot est un robot simple qui n'a qu'un seul objectif: rendre son propriétaire heureux.

Photo ROBYN BECK, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
MATT O'BRIEN, JOSEPH PISANI
Associated Press
Las Vegas

Des robots qui marchent, discutent, servent de la bière et jouent au ping-pong ont pris le contrôle de salon de gadgets électroniques CES à Las Vegas.

Ne vous attendez toutefois pas à en trouver un chez vous dans un avenir rapproché.

La plupart des entreprises de robots domestiques ont échoué en raison du coût et de la complexité de leur développement, a expliqué Bilal Zuberi, un investisseur en capital risque chez Lux Capital. Mais cela ne les empêche pas de continuer à essayer.

« Les roboticiens, je suppose, n'abandonneront jamais leur rêve de construire Rosie », a dit M. Zuberi, en référence à la servante humanoïde de l'émission « The Jetsons ».

Mais il y a de l'espoir pour les autres. Frank Gillett, un analyste technique chez Forrester, croit que les robots ayant des missions plus ciblées - telles que tondre la pelouse ou livrer des hamburgers au fromage - ont plus de chances de trouver un créneau utile.

DES ROBOTS QUI LIVRENT

Il y a tellement de robots de livraison au CES qu'il est facile d'imaginer que nous allons les croiser sur le trottoir - ou dans l'ascenseur - avant longtemps. Selon M. Zuberi, ils font partie des nouvelles tendances les plus prometteuses en matière de robots, car le secteur tire parti des mêmes avancées que les voitures autonomes.

Mais il est difficile de dire lequel, le cas échéant, existera encore dans quelques années.

Segway Robotics, une filiale de l'entreprise qui fabrique des scooters électriques, est la dernière en date à entrer dans le jeu de la livraison avec une nouvelle machine appelée Loomo. Le robot de bureau à roues peut éviter les obstacles, monter dans les ascenseurs et livrer des documents à un autre étage.

Un service de messagerie similaire appelé Holabot a été dévoilé par l'entreprise en démarrage chinoise Shenzhen Pudu Technology. Son PDG, Felix Zhang, explique que sa société a déjà fait ses preuves en Chine, où son robot Pudubot - qui ressemble à des étagères sur roues - navigue dans les restaurants achalandés comme une sorte de serveur robotisé.

Presque tous ces robots utilisent une technologie appelée Visual SLAM, synonyme de localisation et de mappage simultanés. La plupart ont des roues, mais il y a des versions plus ésotériques - comme celle du constructeur automobile allemand Continental, qui souhaite déployer des chiens robotiques pour transporter des colis des fourgonnettes de livraison autonomes jusqu'à la porte d'entrée de la résidence.

Pour Saumil Nanavati, le responsable du développement commercial chez Robby Technology, un robot de livraison aura besoin à la fois d'une autonomie sophistiquée et d'une mission ciblée pour se démarquer du peloton. Le robot éponyme de sa société parcourt les trottoirs en tant que « magasin sur roues ». La société s'est récemment associée à Pepsi pour offrir des collations sur un campus universitaire de la Californie.

DES ROBOTS POUR LES CHIENS

Est-ce que le meilleur ami de l'homme a besoin d'un copain robotique ? Certaines entreprises en démarrage le pensent.

« L'anxiété liée à la séparation, l'obésité et la dépression chez les animaux de compagnie posent un gros problème », assure Bee-oh Kim, la directrice du marketing chez la société de robotique Varram.

Le robot à 99 $ US de l'entreprise est essentiellement un distributeur de friandises en mouvement qui motive les animaux domestiques à le pourchasser. Un troupeau de ces petits robots en forme d'haltères circulait dans un enclos au CES - bien qu'il n'y ait pas eu de canins ou de félins à la conférence pour montrer le fonctionnement réel des machines.

Le robot de Varram prend deux heures à charger et peut fonctionner pendant 10 heures - juste assez de temps pour permettre à un compagnon humain souffrant d'anxiété de rentrer chez lui après le travail.

DES ROBOTS VEILLENT SUR LES GRANDS-PARENTS

Samsung propose un robot capable de veiller sur les grands-parents.

Le robot qui roule peut parler et a deux yeux numériques sur un écran noir. Il est conçu pour suivre les médicaments que prennent les personnes âgées, mesurer la pression artérielle et composer le 911 s'il détecte une chute.

La société n'a pas précisé quand Samsung Bot Care serait disponible. Samsung dit qu'il travaille également sur un robot pour les magasins de détail et un autre pour tester et purifier l'air des maisons.

LE ROBOT, MON AMI

Lovot est un robot simple qui n'a qu'un seul objectif : rendre son propriétaire heureux.

Il ne peut pas entretenir de longues conversations, mais il reste social - approcher les gens pour qu'ils puissent interagir, se déplaçant dans un espace pour créer une carte numérique, réagissant au fait d'être enlacé.

L'antenne en forme de corne de Lovot, dotée d'une caméra à 360 degrés, reconnaît son environnement et détecte la direction du son et des voix.

Lovot est l'invention du PDG de Groove X, Kaname Hayashi, qui a déjà travaillé sur le robot humanoïde Pepper de SoftBank, brièvement apparu dans quelques centres commerciaux américains il y a deux ans. M. Hayashi voulait créer un véritable lien entre les gens et les robots.




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer