Apple et Amazon ont mis fin le 5 janvier à leur obligation d'exclusivité pour la fourniture et la distribution de livres audio, dans la ligne de mire des autorités allemandes de la concurrence et de Bruxelles, a annoncé jeudi la Commission européenne.

Publié le 19 janv. 2017
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Cette mesure devrait renforcer la concurrence dans le secteur de la distribution de livres audio téléchargeables en Europe», s'est félicité l'exécutif européen dans un communiqué.

L'accord d'exclusivité obligeait Apple à se fournir uniquement auprès d'Audible, filiale d'Amazon, pour proposer des livres audio sur sa plateforme de téléchargement iTunes.

À l'inverse, Audible s'engageait «à ne pas fournir de plateformes de musique numériques autres que l'iTunes Store d'Apple», détaille la Commission.

L'accord avait été passé avant 2008, date du rachat par Amazon d'Audible, premier vendeur et producteur mondial de livres audio téléchargeables.

Avec la fin de ces obligations, Audible peut désormais «fournir ses livres audio téléchargeables à des plateformes tierces, Apple peut acquérir des livres audio auprès d'autres fournisseurs et les éditeurs et les agrégateurs de contenu pourront conclure des accords de distribution directement avec Apple», explique la Commission.

Bruxelles s'était penché sur cet accord à la suite d'une plainte de la fédération allemande des éditeurs et des libraires Börsenverein.

Une même plainte avait été déposée auprès de l'Office allemand anti-cartel, qui avait ouvert une enquête en novembre 2015.