• Accueil > 
  • SUITE 
  • > 8 trucs simples pour rembourser ses dettes plus rapidement 

Finances personnelles

8 trucs simples pour rembourser ses dettes plus rapidement

C'est normal d'avoir des dettes : rares sont ceux qui peuvent acheter une... (ILLUSTRATIONS : VÉRONIQUE LAVOIE)

Agrandir

ILLUSTRATIONS : VÉRONIQUE LAVOIE

C'est normal d'avoir des dettes : rares sont ceux qui peuvent acheter une maison comptant. Mais lorsque les mensualités du prêt hypothécaire, de la location d'auto, de la carte et de la marge de crédit étouffent tous nos revenus, on devient prisonnier de nos dettes. Voici quelques trucs faciles à adopter, qui peuvent aider à retrouver un peu de liberté financière.

1. On utilise la méthode « boule de neige »

L'idée est d'effectuer les paiements minimums sur l'ensemble de ses dettes afin de ne pas nuire à son crédit. Ensuite, on rembourse le plus petit compte le plus rapidement possible. Une fois que c'est réglé, on passe au suivant, et ainsi de suite. Lorsqu'on a besoin d'un peu de motivation pour rester dans le droit chemin, c'est une méthode qui permet de sentir qu'on fait des progrès continus.

2. On utilise la méthode « avalanche »

Moins émotive et plus rationnelle, cette approche invite plutôt à prioriser la dette avec le plus haut taux d'intérêt. Par exemple, on s'applique à régler la carte de crédit (au taux variant souvent entre 19 % et jusqu'à 30 %) avant le prêt auto à 4,9 %, tout en s'assurant de faire au moins les paiements minimums sur ce dernier. De cette façon, on réduit la part qu'occupent les intérêts dans nos paiements mensuels afin de rembourser l'ensemble des comptes plus rapidement.

3. On cherche un revenu d'appoint

A-t-on un talent pour lequel des gens seraient prêts à payer ? Si on est habile de ses mains, on peut faire de petits travaux qui ne nécessitent pas de licence. Les restos et dépanneurs ont toujours besoin de livreurs. On peut aussi lancer un service d'entretien ménager. Même si ce n'est qu'un boulot temporaire, tout revenu d'appoint - même petit - est le bienvenu pour aider à se débarrasser de ses dettes.

4. On vend des choses qui ne servent plus

A-t-on des objets de collection qui ramassent la poussière ? De l'équipement sportif qui ne sert plus ? Un instrument de musique dont on ne joue plus ? Que ce soit en organisant une vente de garage ou en vendant à une boutique de seconde main, c'est un moyen rapide de générer un peu d'argent pour payer ses dettes et de libérer par le fait même de l'espace chez soi.

5. On utilise intelligemment « l'argent trouvé »

Plutôt que de servir à se gâter, tout argent gagné qui n'était pas prévu au budget devrait aider à régler ses dettes plus rapidement. Ça peut être le remboursement d'impôt, une prime au travail, un chèque de ristourne ou un rabais postal à la suite d'un achat (comme les pneus d'auto). Si on reçoit sa paie toutes les deux semaines, il y a deux mois par année où on gagne une paie supplémentaire, qui peut être utilisée pour s'acquitter des comptes.

6. On réduit ses dépenses temporairement

L'austérité n'a pas besoin de durer des années - on peut réduire certaines dépenses de façon temporaire. Avec le retour du soleil, on peut débrancher le service de câblodistribution ou opter pour un forfait de base. On fait le tour de ses abonnements mensuels pour voir lesquels pourraient être mis de côté quelque temps. Peut-être aussi pourrait-on réduire sa consommation d'alcool pour quelques mois ? Tout argent ainsi économisé peut alors contribuer à rembourser autre chose.

7. On essaie « l'épargne impulsive »

On sait qu'il faut résister aux achats impulsifs, à cet ardent désir d'obtenir ce qu'on veut là, maintenant, tout de suite. Pour se féliciter d'avoir su repousser la tentation, on peut prendre le même montant qui aurait été dépensé et l'utiliser pour rembourser une dette. Ainsi, quand on dit non à un vêtement en solde à 39,99 $, c'est qu'on choisit plutôt d'alléger son fardeau financier.

8. On consolide ses dettes

Lorsque nos dettes sont éparpillées, il peut être avantageux de discuter avec son institution financière pour tout consolider en un seul prêt, à taux moindre. Par contre, il faut s'assurer d'établir et de respecter un budget et de rembourser cet engagement unique avec assiduité. Si on utilise sa nouvelle marge de manoeuvre financière pour s'endetter davantage, on ne fait qu'aggraver le problème.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Le lâcher-prise pour moins dépenser

    SUITE

    Le lâcher-prise pour moins dépenser

    Depuis une dizaine d'années, le niveau d'endettement des consommateurs canadiens continue d'atteindre de nouveaux sommets. Selon un rapport publié... »

La liste:-1:liste; la boite:4293772:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2333426:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2320468:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:4297547:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer