Que l'hiver soit doux ou rigoureux, la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean jouit invariablement d'un enneigement exceptionnel. Et pour profiter des joies de la saison, de plus en plus de randonneurs - amateurs ou expérimentés - empruntent le sentier de la vallée des Fantômes, dans le parc national des Monts-Valin, à la rencontre de créatures uniques et de paysages époustouflants.

Publié le 22 janv. 2019

Fantômes de neige

Véritable icône du tourisme hivernal au Québec, la vallée des Fantômes fait référence à un phénomène météo propre au climat de montagne. L'altitude relativement élevée des monts Valin et les masses d'air humides engendrent des précipitations généreuses, transformant les arbres de la forêt en sculptures naturelles.

Étant protégés du vent par l'orientation de la vallée, les conifères se solidifient en « fantômes » sous le poids de la neige. Ou encore en «momies», lorsque de minuscules gouttes d'eau se cristallisent en givre sur les plus hauts sommets de la chaîne de montagnes.

Dès qu'on pose le pied sur le sentier menant à la vallée des Fantômes, on constate que le paysage est féerique. Difficile de résister à la tentation de prendre une photo. De la neige, il y en a : plus de sept mètres par hiver ! Et sous la lumière du nord, la poudre blanche prend une teinte bleutée pure et brillante.

Randonnée hivernale

Ouvert à la randonnée depuis sa création il y a 22 ans, le parc national des Monts-Valin est situé à 30 kilomètres de Chicoutimi. Pendant l'hiver, le parc propose 77 kilomètres de sentiers.

Le Pic-Dubuc, le sentier qui permet d'observer les fantômes, est de loin le plus populaire. D'une longueur de trois kilomètres jusqu'au sommet avec un dénivelé de 300 mètres, il est adapté au ski nordique, mais la plupart des visiteurs l'empruntent en raquettes. Il faut compter environ 1h30 de marche à l'aller.

Pour ceux qui recherchent une expérience plus immersive, il est possible de faire la traversée des monts Valin d'un refuge à l'autre, en admirant les créatures de neige, une excursion qui s'échelonne sur environ quatre jours.

Organiser sa visite

Les mois de janvier et de février s'avèrent particulièrement propices à l'observation des fantômes, surtout lorsque la région a reçu une bonne bordée.

Pour accéder à la vallée des Fantômes à partir du chalet d'accueil, il faut prendre la navette Le Fantôme Express -un véhicule à chenilles- puisque la route n'est pas praticable en voiture. Il faut débourser 59,50$ par adulte (gratuit pour les enfants), en plus d'acquitter les frais d'entrée de la Sépaq. Attention : mieux vaut réserver sa place.

Juste avant le sommet, les randonneurs peuvent casser la croûte dans un refuge rustique maintenu bien chaud par un poêle à bois.

Découvrez les options d'hébergement

Autres activités dans le secteur

L'enneigement abondant fait aussi la réputation «100% neige naturelle » du centre de ski voisin Le Valinouët, l'une des deux seules stations de ski au Québec n'ayant pas recours à la neige artificielle. Cinq mois d'enneigement et plus de six mètres de poudreuse blanche chaque année favorisent la pratique des sports de glisse (ski alpin, planche à neige, ski de fond, glissade sur tube) dans ce centre de ski familial.

À quelques pas de la montagne, le spa nordique L'Éternel spa offre un après-ski de rêve avec son site splendide au coeur de la forêt. Pour une activité avec des enfants, le Zoo de Falardeau, refuge animalier, reste ouvert à l'année. Enfin, la région est également un fabuleux terrain de jeu pour la motoneige, la pêche sur glace et les balades en traîneau à chiens.

Refuges hivernaux

À une dizaine de kilomètres du parc national des Monts-Valin, Imago Village propose une expérience de glamping hivernal : des yourtes colorées, isolées et chauffées où dormir au coeur de la forêt enneigée. Pouvant loger de deux à quatre personnes, chaque yourte est équipée d'une toilette. C'est un bel endroit pour décrocher du stress quotidien et s'adonner à des activités de plein air (vélo d'hiver, ski, motoneige ou raquette).

Consultez le site d'Imago Village