S'enraciner

Prendre racine ici

Zoheir et Amel avec Selma et Samy, à... (Photo : Collection personnelle Zoheir Ferdjioui & Amel Tnani)

Agrandir

Zoheir et Amel avec Selma et Samy, à Petit-Saguenay, au début de leur vie au Québec. Les ados ont maintenant seize et douze ans.

Photo : Collection personnelle Zoheir Ferdjioui & Amel Tnani

Zoheir Ferdjioui et Amel Tnani approchaient la quarantaine lorsqu'ils sont venus s'installer au Québec. La vie était pourtant douce en Algérie pour ces deux pédiatres. Leur cabinet médical était réputé, et l'immigration au Canada était un désir, et non une obligation. Rencontre avec des aventuriers de la vie.

Selma Ferdjioui avec son papa, en randonnée à... (Photo : Collection personnelle Zoheir Ferdjioui & Amel Tnani) - image 1.0

Agrandir

Selma Ferdjioui avec son papa, en randonnée à Sainte-Rose-du-Nord, devant le majestueux fjord du Saguenay.

Photo : Collection personnelle Zoheir Ferdjioui & Amel Tnani

« Venir vivre au Québec était un choix conscient », lance Zoheir Ferdjioui, à qui une place a été offerte... au Saguenay! Mais un choix, aussi conscient soit-il, n'est pas à l'abri des surprises. Il n'a pas oublié son tout premier dimanche passé à Chicoutimi. « Je cherchais les bars, les terrasses, la vie, quoi! C'était la fête des Mères et tout le monde était en famille. J'étais désespéré. Honnêtement, je me suis demandé où je venais de me foutre... »

Zoheir et Amel sont convaincus que leur enracinement est dû à leur résilience devant l'adversité. « Le froid, l'absence de famille et d'amis, la langue, la nourriture, la culture... tout est un défi quand on quitte son pays, explique Amel. Même le permis de conduire n'est plus valide! Et c'est normal. Quand j'ai passé mes équivalences pour pratiquer la médecine au Québec, notre fils, Samy, avait un an et notre fille, Selma, cinq ans. C'était une                                                                     période très prenante de ma vie. »

« Immigrer est dur. Je travaillais comme une dingue, je me réveillais à l'aube pour pleurer, mais jamais, au grand jamais, je n'ai envisagé l'échec. Vivre au Saguenay était notre choix, et nous avions à coeur de réussir notre intégration. » - Amel Tnani

Zoheir Ferdjioui au sommet du Kilimandjaro, en Tanzanie,... (Photo : Collection personnelle Zoheir Ferdjioui & Amel Tnani) - image 2.0

Agrandir

Zoheir Ferdjioui au sommet du Kilimandjaro, en Tanzanie, juste avant de se faire raser la tête au profit de LEUCAN.

Photo : Collection personnelle Zoheir Ferdjioui & Amel Tnani

Le couple avait tant à coeur de réussir que lorsqu'il a quitté Chicoutimi pour Laval, il y a deux ans, les au revoir ont été déchirants. Le Dr Ferdjioui était si enraciné qu'il était passé d'immigrant à chef du département de pédiatrie de l'Hôpital de Chicoutimi. Ce gentleman aventurier et amoureux de plein air a fait maintes levées de fonds : il connaissait tout le monde en ville! Il est notamment l'instigateur du Doc Show, un band unique au monde composé de 14 médecins qui montent des spectacles dans un but caritatif. Leur troisième levée de fonds, le 6 décembre prochain au profit de la guignolée de Chicoutimi, couvre rien de moins que la première partie du spectacle de Roch Voisine. L'enracinement n'est pas ici qu'un simple concept. C'est une décennie dans la vie du couple, et un tournant dans le destin de ses enfants.

« S'intégrer ne signifie pas renier ses origines, explique Zoheir. Je suis Algérien; ma femme, Tunisienne. Ça va toujours rester. Mais après plus d'une décennie de vie, d'apprentissages, de voyages, d'amitiés créées, nous sommes aussi devenus Québécois. » - Zoheir Ferdjioui

Zoheir Ferdjioui dans un solo qui démontre toute... (Photo : Collection personnelle Zoheir Ferdjioui & Amel Tnani) - image 3.0

Agrandir

Zoheir Ferdjioui dans un solo qui démontre toute sa passion.

Photo : Collection personnelle Zoheir Ferdjioui & Amel Tnani

« Nous avons adopté vos expressions, "là, là", on tripe sur les Cowboys fringants et on a offert le CD de Jean Leloup - celui où il chante Alger - à la moitié de l'Algérie. Amel fait la meilleure tourtière de tout le Lac-Saint-Jean, on raffole du gibier, des betteraves et de la sauce à spaghetti, on fait de la raquette et du ski, et, comme tout bon Québécois, on apporte du sirop d'érable quand on retourne au Maghreb...»

Leur maison est remplie de tableaux et de sculptures qui proviennent de partout au Québec. Ces oeuvres côtoient les poteries de la belle-soeur de Zoheir, une artiste algérienne, et l'argenterie de la grand-mère d'Amel. « C'est ça, chez nous, lance le Dr Ferdjioui avec toute sa passion méditerranéenne. Quand on est à l'étranger, on dit qu'on vient du Saguenay! Notre coeur, notre tête, notre maison, le sang qui coule dans les veines de nos enfants, tout ça est un beau mélange. Selma et Samy connaissent leur histoire : c'est leur empreinte et on y tient. Mais nos enfants sont aussi deux Québécois qui vivent en Amérique. C'est ça, pour nous, prendre racine : s'ouvrir à d'autres possibles. »

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Prendre racine ailleurs

    SUITE

    Prendre racine ailleurs

    Ali Nafii et Kristina McGovern forment un couple depuis quatre ans. Ils ont quitté Montréal pour aller vivre leur rêve américain. À 29 et 27... »

  • Petit lexique du

    SUITE

    Petit lexique du "slow"

    Dans un monde qui encourage la productivité et la performance, la philosophie du slow - et la prolifération du terme anglais - se taille... »

  • Changer de tempo : de commis à élagueur

    SUITE

    Changer de tempo : de commis à élagueur

    Une mise à pied, une maladie ou un désir profond de faire autre chose peuvent s'avérer d'excellents déclencheurs pour gagner sa vie autrement. Voici... »

  • Changer de tempo : de salarié à entrepreneur

    SUITE

    Changer de tempo : de salarié à entrepreneur

    Une mise à pied, une maladie ou un désir profond de faire autre chose peuvent s'avérer d'excellents déclencheurs pour gagner sa vie autrement. Voici... »

  • Changer de tempo : d'avocate à boulangère

    SUITE

    Changer de tempo : d'avocate à boulangère

    Une mise à pied, une maladie ou un désir profond de faire autre chose peuvent s'avérer d'excellents déclencheurs pour gagner sa vie autrement. Voici... »

  • Bye-bye plastique!

    SUITE

    Bye-bye plastique!

    Depuis les années 1950, 8,3 millions de tonnes de plastique ont été produites dans le monde. Et à peine 23 % de ce plastique a été récupéré ou... »

  • Ces centres-villes hors de la ville

    SUITE

    Ces centres-villes hors de la ville

    De part et d'autre des ponts, la banlieue de Montréal n'a plus rien à envier au tempo du centre-ville. En effet, depuis une douzaine d'années, les... »

  • Quand lire pousse à l'action

    SUITE

    Quand lire pousse à l'action

    Pas toujours facile de sortir de sa zone de confort pour changer des aspects de sa vie ou tenter quelque chose de complètement nouveau. Avec ces... »

  • Petit lexique des phobies qui empêchent d'avancer dans la vie

    SUITE

    Petit lexique des phobies qui empêchent d'avancer dans la vie

    Vous craignez les serpents, le tonnerre, les hauteurs? La peur est une réaction saine qui avertit d'un danger potentiel. Mais si votre frisson prend... »

  • Des livres et des réfugié-e-s, une maison d'édition pour aider les réfugiés

    SUITE

    Des livres et des réfugié-e-s, une maison d'édition pour aider les réfugiés

    À Trois-Rivières, l'auteur et entrepreneur Adis Simidzija a mis sur pied une petite maison d'édition dont les profits sont destinés à faciliter... »

  • 5 chiens bienfaiteurs

    SUITE

    5 chiens bienfaiteurs

    L'influence des animaux pour calmer et réconforter est indéniable. Mais plusieurs personnes en tirent des bienfaits encore plus grands. Les chiens... »

La liste:-1:liste; la boite:4293772:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2333426:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:2320468:box; tpl:html.tpl:file
La liste:-1:liste; la boite:4297547:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer