À trois semaines des Jeux olympiques de Vancouver, l'Ontarien Jeff Batchelor visait une victoire à Stoneham, comme il l'avait fait l'année dernière. Et il en est venu bien près.

Marc Delbès LA PRESSE CANADIENNE

Il a fallu une performance impeccable du Finlandais Janne Korpi, le dernier concurrent à s'exécuter en finale, pour lui souffler la victoire, vendredi soir, devant une foule modeste mais bruyante au Superpipe de la station de ski de la région de Québec.

Batchelor, qui avait dominé les qualifications en fin d'après-midi, s'est ressaisi d'impressionnante façon dans la deuxième manche après avoir complètement raté sa première. Il a totalisé 44,3 points et il s'est maintenu en tête jusqu'au passage de Korpi, qui a inscrit 45,7 points.

Un autre Finlandais, Antti Autti, s'est assuré la médaille de bronze (41,8 pts).

«La finale n'a vraiment pas très bien commencé pour moi, a expliqué Batchelor, d'Oakville. J'ai chuté. J'ai réussi une solide deuxième descente mais Korpi a été le plus fort.»

Korpi, qui a signé sa première victoire de la saison en Coupe du monde, s'est hissé en tête du classement de la discipline, devant le Japonais Kazuhiro Kokubo, absent à Stoneham. Batchelor occupe le 13e rang.

Avant l'étape de Stoneham, Justin Lamoureux, de Squamish, en Colombie-Britannique, était le seul chez les hommes en demi-lune déjà assuré de sa sélection pour Vancouver grâce à ses deux top-5 (Stoneham et Cypress, l'an dernier). Lamoureux a terminé au pied du podium, au quatrième rang.

Avec leurs résultats à Stoneham, Batchelor et Brad Martin, d'Ancaster, en Ontario, 10e vendredi, ont décroché les deux autres places disponibles chez les hommes.

Chez les dames, les Chinoises ont survolé la compétition. Cai Xuetong, en tête du classement de la Coupe du monde, a triomphé devant ses coéquipières Sun Zhifeng et Chen Xu. Sarah Conrad a été la meilleure des trois Canadiennes en finale avec le quatrième rang. Dominique Vallée, de Tremblant, s'est classée sixième, derrière Mercedes Nicoll.

«J'ai abordé la finale avec la volonté de la gagner, a déclaré Vallée, dont il s'agissait peut-être de la dernière compétition en Coupe du monde. Je voulais effectuer mes grosses manoeuvres. Je les ai réussies à l'entraînement, mais pas en compétition.

«Si j'avais réussi, je pense que la victoire était à ma portée. Mais je préfère terminer dernière de la finale et avoir essayé mes grosses manoeuvres.»

L'épreuve féminine n'a pu servir dans le processus de sélection de l'équipe canadienne parce qu'il n'y avait pas les 25 concurrentes nécessaires. Néanmoins, Conrad et Nicoll ont mérité leur sélection.

L'événement se transportera samedi au centre-ville de Québec avec la présentation d'un concours «Big Air», la seule manche comptant pour la Coupe du monde disputée en Amérique du Nord. Puis, on reviendra à Stoneham dimanche pour le slalom géant en parallèle avec, en vedette, Jasey Jay Anderson, de Mont-Tremblant.

Snowboard Canada présentera son équipe olympique, lundi midi, lors d'une conférence de presse au Capitole de Québec.