Le Norvégien Petter Northug, double champion olympique l'hiver dernier, sera le grand favori de la saison de ski de fond qui débute samedi avec la première étape de la Coupe du monde en Suède, quatre mois avant les Championnats du monde d'Oslo.

Publié le 19 nov. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

Northug, malade, a décidé en dernière minute de faire l'impasse sur l'ouverture de la saison à Gaelliware et n'est pas sûr d'être rétabli pour la deuxième étape en Finlande. C'est sans doute la seule inconnue qui entoure le Norvégien de 24 ans, assurément l'homme à battre cet hiver.

Après ses trois titres mondiaux en 2009, le prodige à l'impressionnant finish a encore fait mieux en 2010 en soulevant le globe de cristal de la Coupe du monde et en repartant des Jeux olympiques de Vancouver avec quatre médailles (or en sprint par équipe et 50 km, argent en relais, bronze en sprint).

«Cette saison me motive encore plus que la précédente en raison des Mondiaux qui ont lieu à domicile», a expliqué Northug qui a fait une incursion sur le circuit professionnel de poker à l'intersaison.

Celui qui a est devenu depuis les Jeux olympiques de Vancouver l'athlète norvégien le mieux payé, a révélé qu'il avait pris l'habitude d'afficher sur le miroir de sa salle de main les photos de ses principaux rivaux pour se motiver.

Fantasque ou arrogant

Fantasque pour les uns, arrogant pour les autres, Northug n'a pas précisé ni leur nom ni leur nationalité, mais le Suisse Dario Cologna, aussi polyvalent que lui, doit sans doute en faire partie.

«Mon objectif, c'est d'être champion du monde en Norvège, le pays où est né le ski nordique», a prévenu le Suisse, numéro 1 mondial en 2009 et champion olympique sur 15 km.

Autres rivaux annoncés, le Suédois Marcus Hellner, double champion olympique 2010 qui surfe sur la traditionnelle rivalité suédo-norvégienne, le Tchèque Lukas Bauer, les Allemands Axel Teichmann et Tobias Angerer, le Russe Alexander Legkov et l'Italien Pietro Piller Cottrer.

La France, avec trois représentants, Maurice Manificat, Vincent Vittoz, Jean-Marc Gaillard, dans les onze meilleurs mondiaux en 2009-10, aura également son mot à dire, notamment dans les épreuves de skating et les relais.

Chez les dames, la saison devrait se résumer après le retrait de la Finlandaise Virpi Kuitinen à un duel entre la Norvégienne Marit Bjoergen et la Polonaise Justyna Kowalczyk, numéro 1 mondiale sortante.

Les deux fondeuses se sont partagées les titres olympiques (trois pour Bjoergen, un pour Kowalczyk), mais ne s'apprécient guère et leur rivalité devrait atteindre des sommets lors des Mondiaux d'Oslo. La Polonaise met les succès de Bjoergen sur le compte des médicaments qu'elle ait autorisés à utiliser pour soigner des problèmes respiratoires.

Attention aussi à la Suédoise Charlotte Kalla ou encore à la Slovène Petra Majdic, médaillée olympique en sprint malgré trois côtes cassées.