Bien des gens ont félicité Alexandre Bilodeau depuis qu'il a remporté sa médaille d'or. Mais il y en a un que le nouveau boss des bosses n'est pas près d'oublier : le nageur américain et 16 fois médaillés aux Jeux: Michael Phelps.

Publié le 22 févr. 2010
Caroline Touzin LA PRESSE

«C'est la rencontre la plus marquante de ma semaine», a dit l'athlète de 22 ans à La Presse, samedi, après avoir participé à des rencontres mondaines et réalisé des centaines d'entrevues, dont certaines au beau milieu de la nuit, depuis sa médaille d'or dimanche dernier.

Les deux «golden boys» se sont rencontrés au cours d'un événement organisé jeudi soir à Vancouver par le commanditaire de Phelps, Omega. «J'ai appris à la dure ce que c'était d'être célèbre. Je voudrais t'éviter cela», a confié la star mondiale de natation, Michael Phelps, à celui qui a fait son entrée dans les livres d'histoire en devenant le premier Canadien à remporter l'or à la maison.

Phelps faisait entre autres référence au scandale qui a éclaté il y a un an lorsqu'un tabloïd britannique a publié des photos le montrant en train de fumer de la marijuana. Il avait immédiatement présenté ses excuses publiques avant d'être suspendu par sa fédération sportive pendant trois mois.

Phelps a décrit à Bilodeau la pression qu'apporte une soudaine renommée. «Michael m'a dit que c'était important de rester moi-même. Et il m'a conseillé de bien m'entourer. Parfois on pense qu'on peut faire confiance à quelqu'un, mais cela s'avère que non. Les gens à qui on peut faire confiance, cela se calcule sur les doigts d'une main», raconte Alexandre Bilodeau.

Son visage s'illumine lorsqu'il parle de cette rencontre. Le nageur lui a laissé son adresse de courrier électronique. Il lui a assuré qu'il se ferait un devoir de lui répondre. «Il m'a dit qu'il me respectait beaucoup. C'est mutuel. C'est tout un athlète», indique le skieur acrobatique qui compte bien profiter de la fin des Jeux pour encourager le reste de la délégation canadienne. Au lendemain de la cérémonie de clôture, Bilodeau s'envolera vers le Japon pour la prochaine étape de la Coupe du monde.