Monique Lamoureux a marqué trois buts, Jessie Vetter a effectué 11 arrêts et l'équipe féminine de hockey des Etats-Unis s'est taillée une place en finale grâce à une victoire de 9-1 contre la Suède, en demi-finale, lundi.

Mis à jour le 22 févr. 2010
LA PRESSE CANADIENNE

Caitlin Cahow, Karen Thatcher et Kelli Stack ont chacune obtenu un but et une aide pour aider les Etats-Unis à venger leur défaite crève-coeur en fusillade contre la Suède aux Olympiques de 2006.

Ce match revanche a vu les Américaines démolir les Suédoises et leur gardienne Kim Martin, qui n'a pas su répéter sa performance de 37 arrêts réalisée aux Jeux de Turin.

Après avoir marqué 40 buts et en avoir accordé deux dans leurs quatre premiers matchs, les Américaines affronteront en finale les gagnantes du duel entre la Finlande et le Canada, qui sera disputé plus tard lundi.

La victoire américaine met la table pour une probable, et très attendue, rencontre au sommet entre les deux puissances nord-américaines du hockey féminin.

Vetter a sans difficulté eu le dessus sur Martin, qui a laissé passer certaines rondelles qu'elle aurait dû arrêter et a fait au moins un arrêt accidentel avec son masque.

L'offensive supérieure des Américaines a fait le reste du travail, portant l'avance des Etats-Unis à 4-0 tôt en deuxième période grâce à des filets d'Angela Ruggiero et Caitlin Cahow.

Les Américaines ont marqué trois fois sur leurs six premiers tirs de la troisième période pour clore le débat.

La victoire des Suédoises aux Jeux de Turin avait constitué la première défaite d'une équipe nord-américaine contre des adversaires européennes dans un tournoi majeur de hockey féminin.

Martin avait alors été la grande vedette du match, mais la gardienne a raté la majeure partie de la dernière saison en raison d'une blessure au genou.

Les adversaires de cette demi-finale étaient donc les mêmes, lundi, mais il y avait peu de risque que la situation de 2006 se répète.

L'équipe américaine n'avait pas perdu contre la Suède dans les cinq rencontres internationales qu'elles s'étaient disputées depuis Turin, la déclassant même 30-2 au chapitre des tirs avant de la battre de nouveau dans trois matchs hors-concours avant les Jeux.

Après la ronde préliminaire au UBC Thunderbird Arena, les deux équipes ont dû patienter un long week-end avant de disputer la demi-finale au plus grand amphithéâtre, à Vancouver.

Les Américaines n'avaient pas joué depuis jeudi et les Suédoises avaient eu quatre jours de repos, un horaire critiqué par certains entraîneurs et quelques joueuses.