Tout est en place à Vancouver pour les trois matchs qui compléteront la ronde préliminaire. Trois matchs qui seront des reprises des trois dernières rencontres de médaille d'or olympique.

Mis à jour le 21 févr. 2010
François Gagnon LA PRESSE

La République tchèque et la Russie se sont croisées à Nagano en 1998. Après leur victoire en fusillade aux dépens du Canada - Wayne Gretzky laissé sur le banc, vous vous souvenez... - Dominik Hasek et les Tchèques avaient battu la Russie.

Le Canada et les USA ont fait les frais d'une finale d'anthologie à Salt Lake City en 2002. Finale qui a permis à Mario Lemieux, Martin Brodeur et Joe Sakic - il avait marqué le but gagnant - de ramener l'or olympique au pays où le hockey est né.

La journée prendra fin au rythme du duel Suède-Finlande, les deux pays qui se sont disputé la médaille d'or aux Jeux de Turin, il y a quatre ans.

Ça promet.

République tchèque-Russie (en cours)

La République tchèque peut s'assurer du premier rang dans le groupe B avec une victoire qu'elle soit en temps réglementaire ou en prolongation. De fait, Tomas Plekanec et sa bande termineraient premiers même dans l'éventualité d'un revers en prolongation.

C'est le sixième affrontement entre les deux clubs. La République tchèque a remporté le dernier match 3-0 pour ensuite recevoir la médaille de bronze lors des Jeux de Turin.

Le défenseur Marek Zidlicky domine les marqueurs des Tchèques avec quatre passes. Jaromir Jagr et Patrick Elias suivent avec deux buts et une passe.

Tomas Plekanec a deux buts.

Chez les Russes, huit joueurs partagent le premier rang avec deux points seulement. Alexander Ovechkin, Danis Zaripov et le capitaine Alexei Morozov ont deux buts chacun.

Canada-États-Unis

Le Canada et les États-Unis alimentent la plus vieille rivalité de l'histoire des Jeux en hockey masculin. Ils en seront aujourd'hui à leur 16e match.

Le Canada en a gagné 10, les Américains ont deux victoires et trois matchs se sont soldés sur des verdicts nuls.

Cela fait 50 ans que les Américains n'ont pas savouré les joies d'une victoire aux dépens du Canada. Ce gain est survenu aux Jeux de Squaw Valley en 1960 alors que les Américains avaient remporté la médaille d'or.

De fait, les USA sont le seul pays à avoir remporté l'or olympique lors de Jeux disputés à l'intérieur de ses frontières. Ils ont réalisé l'exploit en 1960 et aussi en 1980, à Lake Placid, dans le cadre du Miracle sur glace.

Sidney Crosby, Dany Heatley et Jarome Iginla dominent le Canada avec quatre points chacun. Mike Richards amorcera le match au sein du trio de Crosby alors qu'Iginla a été rétrogradé au 4e trio.

Vous avez tous les détails de l'entraînement d'hier sur Sans ligne rouge.

Les Américains présentent une formation dont l'âge moyen est 26,5 ans. C'est 18 mois de moins que le Canada.

Seuls Chris Drury, Jamie Langenbrunner (capitaine) et Brian Rafalski ont de l'expérience aux JO.

Sept joueurs du Canada ont déjà défendu les couleurs du pays.

Martin Brodeur et Chris Pronger en sont à leurs 4es Jeux.

Malgré le fait qu'ils aient été sélectionnés pour leur talent, mais aussi leur agressivité, les Américains ont été les moins punis jusqu'ici en ronde préliminaire avec quatre infractions mineures seulement.

Suède-Finlande

Les voisins scandinaves ont 10 duels derrière eux aux Jeux olympiques.

La Suède a cinq victoires, la Finlande deux et trois matchs se sont terminés sur des verdicts nuls.

Le match d'aujourd'hui permettra à Teemu Selanne d'augmenter son avance au sommet des marqueurs dans l'histoire olympique. Avec une passe dans la victoire de 5-0 aux dépens de l'Allemagne, vendredi, Selanne a établi un nouveau record olympique en récoltant un 37e point.

L'ancien capitaine du Canadien, Saku Koivu, pourrait aussi se faire une place dans l'Histoire des JO. Il a besoin d'une passe pour rejoindre Valeri Kharlamov au premier rang des passeurs (22).

Les Finlandais n'ont accordé qu'un but depuis le début des Jeux. Miikka Kiprusoff a été déjoué par Sergei Kostitsyn lors du match contre le Bélarus alors que Nicklas Backstrom a blanchi les Allemands.

Les deux gardiens présentent une efficacité de 97,2%, la meilleure de tous les duos de gardiens.

Cela dit, les gardiens suédois Henrik Lundqvist et Jonas Gustavsson ne sont pas loin derrière avec une efficacité combinée de 95%.

Avec deux buts et deux passes, Niklas Hagman partage le deuxième rang des marqueurs depuis le début du tournoi. Un point derrière Sergei Kostitsyn qui est premier avec deux buts et cinq points en trois rencontres.

Daniel Alfredsson avec deux buts est le meilleur de son équipe.

Les matchs commencent à 12 h, 16 h 30 et 21 h à l'heure du Pacifique bien sûr. Ça veut dire trois heures plus tard au Québec...