La participation de Beat Hefti à l'épreuve de bob à deux dont il est le favori demeurait toujours incertaine, jeudi, une journée après que le pilote suisse eut subi une blessure à la tête au cours d'une soirée où les accidents ont été nombreux.

Mis à jour le 18 févr. 2010
LA PRESSE CANADIENNE

«Il est allé à la clinique hier soir (mercredi). Ils l'ont examiné, puis lui ont donné son congé et il a rejoint son équipe. Il va bien», a assuré le porte-parole de la Fédération internationale de bobsleigh, Don Krone, jeudi.

Hefti a reçu l'ordre de rester à l'écart des descentes d'entraînement jeudi. Un responsable suisse a indiqué qu'il avait des contusions à la tête et des coupures à la jambe. L'équipe devait décider tard jeudi s'il fera les deux dernières descentes de qualification vendredi.

L'épreuve de bob à deux se déroulera en quatre manches samedi et dimanche.

Aucun des bobeurs canadiens - Lyndon Rush et Chris Le Bihan de Canada 1 et Pierre Lueders et Justin Kripps de Canada 2 - n'a eu d'accident.

Hefti est le plus célèbre des huit pilotes qui ont renversé pendant les deux descentes d'entraînement de bob à deux, mercredi soir.

Le freineur australien Duncan Harvey a aussi reçu l'ordre de se reposer jeudi. Avec son pilote Christopher Spring, il a renversé au cinquième virage avant de glisser au bas de la piste.

«Harvey a subi des radiographies et un tomodensitogramme, a révélé le porte-parole de l'équipe australienne Mike Tancred. Les médecins lui ont donné le feu vert, mais il a des contusions dans le bas du dos et a reçu l'ordre de se reposer.»

Les autres pilotes qui ont renversé sont l'Allemand Karl Angerer, le Suisse Daniel Schmid, le Néerlandais Edwin van Calker, le Japonais Hiroshi Suzuki, le Roumain Nicolae Istrate et l'Italien Fabrizio Tosini.

En plus des pilotes, deux ouvreurs de piste ont aussi renversé.

Krone a dit que les accidents seraient analysés, mais n'a pas sonné l'alarme. «A Park City en 2002 (pour les Olympiques de Salt Lake City), il y avait eu 17 accidents dans la première descente d'entraînement», a-t-il rappelé.

La piste de Whistler est considérée comme l'une des plus rapides au monde. Elle a défrayé les manchettes vendredi, lorsque le lugeur géorgien Nodar Kumaritashvili est descendu à 145 km/h au dernier virage avant de foncer tête première sur un pilier de métal, un accident qui lui a coûté la vie.

La Fédération internationale de luge a ensuite ordonné à ses athlètes de prendre le départ un peu plus bas sur le parcours. Aucun changement ne sera cependant apporté au parcours pour les épreuves de bobsleigh et de skeleton, puisque les athlètes de ces sports doivent pousser sur une piste de 50 mètres avant de s'élancer, des conditions qui ne peuvent être reproduites plus bas sur le parcours.