Le commissaire aux langues officielles Graham Fraser est présent aux Jeux de Vancouver, non pas pour faire la police du bilinguisme mais pour constater et, dans la mesure du possible, améliorer les choses pendant la tenue même des Jeux.

Mis à jour le 12 févr. 2010
LA PRESSE CANADIENNE

En entrevue avec La Presse Canadienne, le commissaire aux langues officielles, Graham Fraser, a expliqué la façon dont il s'assurera que la place du français soit respectée aux Jeux olympiques de Vancouver, et ce, sous toutes ses formes: que les gens puissent être servis en français; que de l'affichage en français soit visible; que l'interprétation des événements en français soit offerte; que l'information imprimée en anglais le soit aussi en français.

M. Fraser et les deux personnes de son bureau qui sont sur place veulent tenter de changer les choses au fur et à mesure, lorsqu'il y aura une plainte, non pas seulement attendre à la toute fin des Jeux pour faire un rapport après coup. Il travaillera à visière levée et ne cherchera pas nécessairement à se glisser incognito parmi la foule.

Aussi, le commissaire aux langues officielles fera deux rapports après les Jeux: un premier devant les comités parlementaires qui se sont intéressés à la préparation des Jeux et un second plus détaillé, à l'automne.