Finn Halvorsen a remis sa démission à titre de directeur de programme longue piste chez Patinage de vitesse Canada.Une porte-parole de l'organisme a confirmé la nouvelle mardi.

LA PRESSE CANADIENNE

On dit que Halvorsen n'entretenait pas une bonne relation avec certains des entraîneurs et des athlètes canadiens.

Cette décision survient à moins d'un an des Jeux olympiques de Vancouver. On s'attend à ce que les patineurs de vitesse longue piste contribuent énormément à la collecte de médailles de la part de la délégation canadienne à cette occasion.

Patinage de vitesse Canada avait embauché Halvorsen à ce poste en 2006. L'équipe venait de remporter, cette année-là, huit médailles lors des Jeux de Turin. L'organisme désirait reproduire ces succès à l'occasion des Jeux de Vancouver en 2010.

Mardi, l'organisation a invoqué des «différences philosophiques» pour expliquer cette démission.

«Nous en sommes arrivés à un point où les différences étaient significatives entre sa gestion et ses objectifs et les nôtres», a expliqué le directeur général de Patinage de vitesse Canada, Jean Dupré, qui se trouvait à Ottawa.

Des sources ont déclaré au Toronto Star qu'on a donné le choix à Halvorsen entre démissionner ou se faire congédier.

Ce dernier a indiqué, dans un courriel à La Presse Canadienne, qu'il ne pouvait encore émettre de commentaires à la suite de sa démission.

Avant de se joindre à Patinage de vitesse Canada, Halvorsen était un consultant pour le Comité olympique norvégien. Il a également été à la tête du programme de haute performance de l'équipe de patinage de vitesse américaine de 1998 à 2002.

L'équipe canadienne vient de récolter huit médailles aux championnats du monde des distances individuelles, disputés à l'ovale olympique à Richmond, en Colombie-Britannique.