Le retour à la compétition de Thomas Grandi n'a pas été à la hauteur de ses attentes et le vétéran skieur alpin prend sa retraite pour la deuxième fois en moins de deux ans.

Donna Spencer LA PRESSE CANADIENNE

L'Albertain de 36 ans a révélé, lundi, qu'il ne participera pas aux Jeux olympiques d'hiver de 2010, seulement huit mois après avoir affirmé que c'était la raison de son retour.

En 20 courses sur le circuit de la Coupe du monde cette saison, Grandi a inscrit un résultat dans seulement quatre épreuves et il s'est classé parmi les 10 premiers à une seule occasion.

Il n'est plus disposé à faire tous les sacrifices nécessaires pour être un espoir de médaille en 2010, d'autant plus que sa conjointe, la fondeuse Sara Renner, va également prendre part aux jeux et qu'ils ont une petite fille.

«À certains moments, j'ai cru que j'allais y arriver, a confié Grandi lors d'une conférence téléphonique. Les Jeux olympiques ont toujours constitué la véritable raison de mon retour.

«J'étais compétitif au sein de mon équipe et, certains jours, je l'étais aussi en Coupe du monde. Mais le plus difficile était d'élever mon niveau de performance de cinq ou 10 pour cent supplémentaire. J'ai tout simplement conclu que je n'arriverais pas à aller chercher la demi-seconde dont j'avais besoin.

«Je ne regrette pas d'avoir pris ma retraite la première fois comme je ne regrette pas mon retour à la compétition.»

Grandi s'était retiré une première fois en mars 2007 et, après une absence d'une saison, il est revenu sur le circuit de la Coupe du monde au 27e rang du classement en slalom.

Il a conclu sa saison au 44e rang et il a été devancé par d'autres membres de l'équipe canadienne comme Michael Janyk, médaillé d'argent à la Coupe du monde de Beaver Creek, au Colorado.

«J'avais du rattrapage à faire, a constaté Grandi. Après une saison à l'écart de la compétition, je manquais d'entraînement.»

Au fil de sa carrière, il est monté sur le podium à neuf reprises sur le circuit de la Coupe du monde, incluant des victoires successives en slalom géant à Alta Badia, en Italie, et à Flachau, en Autriche, en 2004. Il a pris part à quatre Jeux olympiques.

Renner est une médaillée olympique d'argent et elle a également participé aux épreuves de Coupe du monde cet hiver. Ils ont rarement eu l'occasion de passer du temps ensemble alors que Grandi a séjourné en Europe de novembre à mars.

«Cela n'a pas fonctionné comme je l'espérais au niveau de mon horaire et de ma disponibilité, a-t-il dit. Je n'ai pas été en compagnie de ma famille très souvent.

«Je crois que mon choix s'imposait. Sara va avoir beaucoup plus d'aide et elle sera en mesure de se concentrer davantage sur son entraînement. Ses chances de bien faire n'en seront que meilleures.»