Les faits saillants de leur carrière respective sont toujours disponibles sur disques compacts, et peut-être même sur vidéocassette. Et lorsque leurs coéquipiers crient : « Hey, le vieux !, et bien, ils savent qu’il s’agit d’eux.

Pat Graham
Associated Press

À première vue, l’Américain Justin Gatlin et le Jamaïcain Asafa Powell ont l’air de vestiges datant d’une époque révolue en athlétisme. En réalité, ils sont encore très performants ; et ce n’est pas le report des Jeux olympiques de Tokyo à l’été 2021 qui les ralentira.

« Je suis prêt pour cette année, a dit Powell à l’Associated Press peu après que le CIO eut annoncé que les JO seront reportés d’un an en raison du coronavirus. Je devrai de toute évidence être prêt pour l’an prochain. »

PHOTO MATT DUNHAM, AP

Le Jamaïcain Asafa Powell sourit après le relais 4x100 m aux Jeux olympiques de Rio le 18 août 2016.

Mais ne vous méprenez pas, leur temps est compté.

Gatlin aura 39 ans lorsque les Jeux olympiques se mettront en branle, tandis que Powell, qui fêtera son 38e anniversaire en novembre, vivra un peu la même situation. Les deux sprinters commençaient à briller lorsqu’un jeune phénomène appelé Usain Bolt a pris part à ses premiers JO. Bolt, faut-il le rappeler, est à la retraite à l’âge de 33 ans.

Ainsi, Gatlin et Powell sont des énigmes qui ne souhaitent qu’être résolues.

Le dernier homme à avoir remporté l’or aux JO dans l’épreuve du 100 m masculin avant Bolt ? C’est Gatlin.

Le dernier homme à avoir établi un record du monde sur 100 m avant Bolt ? C’est Powell.

Gatlin a brillé aux JO de 2004. « On dirait que ça fait cinq ans », assure-t-il.

Powell avait établi un record du monde en 2007, en franchissant le 100 m en 9,74 secondes. Bolt a abaissé cette marque moins d’un an plus tard, avant d’établir le record actuel de 9,58.

Gatlin et Powell croient qu’ils pourraient écrire une page d’histoire différente en 2021. Le plus vieux champion olympique au 100 m est Linford Christie, qui était âgé de 32 ans lorsqu’il a triomphé aux Jeux olympiques de Barcelone, selon l’historien olympique Bill Mallon. Quant au plus vieux médaillé olympique dans cette épreuve, ce record appartient à Gatlin, grâce à sa médaille d’argent acquise aux Jeux de Rio en 2016.

« C’est assez’cool’de savoir qu’on peut encore tenir notre bout contre les jeunes et savoir que nous sommes encore compétitifs, a dit Powell. Et que nous pouvons toujours aspirer à la médaille d’or. »

Retenez votre rire. Gatlin a gagné la médaille d’argent aux Championnats du monde d’athlétisme l’an dernier. Powell, qui est en santé après avoir été ralenti par une blessure récurrente à l’aine et des raideurs aux muscles ischiojambiers, assure qu’il se soumet aux mêmes entraînements, à la même intensité, que lorsqu’il était plus jeune.

Mais ce ne sera pas facile pour les sprinters de 30 ans ou plus. L’Américain Christian Coleman a gagné le 100 m aux Mondiaux de l’an dernier. Le Canadien Andre De Grasse a grimpé sur le podium lors des deux derniers événements mondiaux, et certains le considèrent – plutôt que Gatlin ou Powell – comme le dauphin de Bolt. Aucun d’entre eux n’aura 27 ans lors du coup d’envoi des JO de Tokyo.

« Ils sont très talentueux, a admis Gatlin. Mais le sprint s’accompagne également de compréhension et d’apprentissage, de sagesse et de patience. Ce sont toutes des qualités que tu acquiers en vieillissant. »