(Lausanne) Le Comité national olympique suisse a officiellement demandé le report des Jeux olympiques de Tokyo-2020, « dans le contexte de pandémie du coronavirus » dans une lettre transmise au Comité international olympique (CIO), a annoncé lundi le CNO helvétique.

Agence France-Presse

« Au vu de la situation actuelle, les Jeux olympiques d’été de Tokyo 2020 devraient être reportés », a indiqué le CNO suisse dans un communiqué, suite à une décision de son Conseil exécutif.

Cette demande est d’autant plus symbolique que la Suisse héberge le siège du CIO, à Lausanne, ainsi que de nombreuses fédérations sportives internationales participant aux JO.

« Les athlètes souffrent actuellement de conditions d’entraînement difficiles. En outre, certains pays ont maintenant annulé leur participation aux Jeux olympiques », comme le Canada et l’Australie, a expliqué le CNO.

Dans ces conditions, « nous estimons qu’il n’est pas possible d’organiser des Jeux olympiques universels et équitables qui vont dans le sens du Mouvement olympique. C’est la raison pour laquelle nous avons déposé une demande de report », a expliqué le président de Swiss Olympic, Jürg Stahl.

Malgré les nombreux appels au report lancés depuis plusieurs jours par des sportifs et des Comités nationaux olympiques, le CIO a attendu dimanche pour évoquer pour la première fois un possible report des JO de Tokyo qui doivent débuter le 24 juillet, en se donnant quatre semaines pour trancher.

Lundi, le premier ministre japonais Shinzo Abe a admis qu’un report « pourrait devenir inévitable » face à la pandémie de coronavirus.

Dimanche, le Canada a été le premier pays à prendre la décision de ne pas envoyer d’athlètes à Tokyo au cas où les Jeux s’y dérouleraient comme prévu cet été (24 juillet-9 août). L’Australie lui a immédiatement emboîté le pas.

Swiss Olympic se dit « bien conscient de la grande difficulté de la décision du CIO concernant le report des Jeux olympiques ». Cependant, « nous sommes certains que la décision finale du CIO sera prise dans l’intérêt des athlètes, du sport international et du Mouvement olympique », a ajoute M. Stahl.