(Tokyo) La ministre japonaise des Jeux olympiques a jugé mercredi « inconcevable » de reporter ou d’annuler les JO de Tokyo, alors que l’épidémie de nouveau coronavirus continue de soulever des questions sur le maintien de l’événement cet été.

Agence France-Presse

« Du point de vue des athlètes qui sont les acteurs principaux des Jeux de Tokyo, alors qu’ils se préparent pour cet événement qui n’arrive qu’une fois tous les quatre ans […], c’est inconcevable » d’annuler ou de reporter l’événement, a déclaré Seiko Hashimoto devant des parlementaires nippons.

La ministre a toutefois reconnu que « c’est au Comité international olympique (CIO) qu’il revient de prendre la décision finale sur les Jeux ».

PHOTO EUGENE HOSHIKO, ASSOCIATED PRESS

La ministre japonaise des Jeux olympiques, Seiko Hashimoto.

« Nous pensons qu’il est important que le gouvernement donne une information correcte pour que le CIO puisse prendre une décision appropriée », a-t-elle ajouté.

La rapide propagation du virus COVID-19, qui a déjà contaminé plus de 560 personnes et fait 12 morts au Japon, a créé un climat d’incertitude alors même que la préparation des Jeux (prévus du 24 juillet au 9 août) est dans sa phase finale.

Les déclarations de Mme Hashimoto interviennent alors qu’un membre du comité japonais d’organisation des Jeux, Haruyuki Takahashi, a estimé dans les colonnes du Wall Street Journal qu’un report d’un à deux ans des JO de Tokyo était réaliste s’ils ne pouvaient pas être maintenus cet été.

Les organisateurs poursuivent la préparation des Jeux comme prévu initialement, a toutefois assuré mercredi Mme Hashimoto.

Les organisateurs de Tokyo-2020 ont aussi exigé des « clarifications » de la part de M. Takahashi.

Selon un communiqué des organisateurs, il leur a expliqué qu’il avait « malencontreusement exprimé son opinion personnelle en réponse à une question hypothétique ».

« Comme le président du CIO Thomas Bach l’a déclaré récemment, ni le CIO ni le comité d’organisation n’envisagent de reporter ou d’annuler les Jeux de Tokyo-2020, et nous poursuivons les préparatifs » en vue de l’ouverture à la date initialement prévue, ont encore martelé les organisateurs.