Maria Sharapova, l'ex-numéro 1 mondiale restée 10 mois hors des courts en raison d'une blessure à l'épaule droite, a remporté son troisième match en 2009 après avoir dominé au premier tour de Roland-Garros la Belarusse Ansatasiya Yakimova en trois sets 3-6, 6-1, 6-2 et une heure 59 minutes de jeu.

ASSOCIATED PRESS

Glissée au 102e rang mondial, la Russe qui joue encore avec un pansement blanc posé sur l'épaule, a pris méthodiquement le meilleur sur la Belarusse 64e mondiale qu'elle n'avait auparavant jamais affrontée.

Contrainte à l'abandon en huitième de finale à Montréal en août dernier, la Russe de 24 ans a effectué son retour sur le circuit à Varsovie la semaine dernière, où après deux matches gagnés elle s'était inclinée en quart de finale face à l'Ukrainienne Alona Bondarenko.

«Si je n'avais pas été forte, je pourrais être autour d'une piscine en ce moment en train de siroter une pina colada. Mais j'aime trop le tennis, j'aime être sur les courts, a déclaré Sharapova. Je vis un moment particulier. J'étais numéro 1 l'année derrière, je jouais bien. J'ai été opérée, il a fallu que je récupère. Mais cela ne change pas ma façon de penser, je sais qu'il faut que je me batte.»

La Russe a révélé avoir modifié quelques mouvements dans son jeu, notamment au service.

«Il y a eu des modifications pour soulager mon épaule, a-t-elle indiqué. J'ai toujours été une vraie serveuse, solide, l'important est d'avoir un bon pourcentage de premières balles.»

Elle estime avoir évolué aussi mentalement.

«Je ne vais plus être aussi émotive par rapport à mes défaites», avoue-t-elle.

Devenue philosophe, elle prend les matches sans se fixer d'objectifs.

«Je n'ai pas d'attente pour la première fois de ma carrière, dit-elle. Je ne sais pas si la douleur dans l'épaule va se réveiller. Pour moi l'important est d'être de retour.

«Pendant trois mois je n'ai pas touché une raquette de tennis, mais étonnement les choses reviennent. Les médecins sont confiants, ils me disent que ça devrait aller.»

Sharapova affrontera au deuxième tour sa compatriote Nadia Petrova, 11e tête de série.

Victorieuse aux Internationaux d'Australie, à Wimbledon et aux Internationaux des Etats-Unis, Sharapova n'a pas fait mieux que demi-finaliste à Roland-Garros en 2007, Paris restant le seul tournoi du Grand Chelem manquant à son palmarès.