L'Espagnol Juan Carlos Ferrero a déclaré vendredi qu'il envisageait de prendre sa retraite à la fin de la saison après avoir été éliminé au deuxième tour de Roland-Garros, tournoi qu'il avait remporté en 2003.

AGENCE FRANCE-PRESSE

«Ca va dépendre de mon classement, de mon état physique et de ma motivation», a dit le Valencien, âgé de 29 ans, à la suite de sa défaite en cinq sets face à l'Allemand Philipp Kohlschreiber 4-6, 6-2, 4-6 y 7-6 (7/3), 6-3.

«Du point de vue du tennis ça va, mais pour la motivation, il y a des hauts et des bas. On verra si je suis dans les 100 premiers mondiaux ou en dehors, c'est un élément qui pèsera», a dit le joueur, actuellement 104e.

Les heures de gloire de Ferrero datent de 2002 et 2003, lorsqu'il avait joué la finale puis gagné à Roland-Garros, avant d'occuper, brièvement, la place de N.1 mondial.

Coupé dans son élan par une varicelle en début d'année suivante, il n'a plus jamais joué les premiers rôles. Il a dû attendre cette année pour remporter son premier titre, au petit tournoi de Casablanca, depuis 2003.