Fernando Verdasco a atteint pour la troisième année de suite les huitièmes de finale de Roland-Garros mais a eu besoin de neuf balles de match pour raisonner 6-2, 7-6 (7/4), 7-6 (10/8) un autre Espagnol, Nicolas Almagro, vendredi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

S'il a globalement dominé cette rencontre de poids lourds, le huitième joueur mondial a eu énormément de mal à conclure. Servant pour le match à 6-5, il a laissé passer cinq premières balles de match.

Il en a gaspillé trois autres dans le tie-break, où il a mené 6-4, avant de conclure sur une énième faute directe (45) d'Almagro, aussi brillant par moments qu'inconstant sur la durée.

Au prochain tour, Verdasco, considéré comme l'un des principaux outsiders à Paris, passera un nouveau test difficile face à Nikolay Davydenko ou Stanislas Wawrinka, deux joueurs dans le Top 10 sur terre battue.

S'il passe l'obstacle, il pourrait retrouver en quarts de finale Rafael Nadal, le quadruple tenant du titre et N.1 mondial contre lequel il s'était incliné en cinq sets extrêmement serrés en demi-finale de l'Open d'Australie en janvier.