Roger Federer tient en main à la fois son propre sort et celui de son rival Gilles Simon lors de son match contre Andy Murray, décisif pour l'accession aux demi-finales du Masters, vendredi à Shanghai.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Si le Suisse bat l'Écossais, déjà assuré de sa qualification, il terminera en tête du groupe «rouge» devant Murray et éliminera à distance le Français.

Si Federer perd, il ne participera pas aux demi-finales, ce qui ne lui est jamais arrivé lors de ses six participations consécutives (2002-2007), dont quatre victorieuses (2003, 2004, 2006, 2007). Son échec enverrait Simon dans le quatuor final, pour la première fois de sa carrière. Dans ce cas-là, Murray prendrait la première place du groupe.

Le match entre Simon et le Tchèque Radek Stepanek, qui a remplacé l'Américain Andy Roddick, forfait mercredi à cause d'une blessure à une cheville, n'aura aucune incidence sur la course aux demi-finales.

Les deux joueurs ne devraient pas avoir trop de mal à se motiver car toute victoire au Masters rapporte 100 000 dollars et 100 points au classement ATP.