(Bois-Le-Duc) Dans un match mettant en vedette deux anciennes championnes du simple féminin des Internationaux de tennis des États-Unis, la Canadienne Bianca Andreescu a vaincu la Japonaise Naomi Osaka en trois manches de 6-4, 3-6, 7-6 (3) pour se qualifier aux demi-finales du tournoi sur gazon de Bois-le-Duc, aux Pays-Bas.

Un peu plus tôt lors de cette troisième manche, l’Ontarienne de 23 ans avait laissé filer une belle occasion de mettre fin au duel alors qu’elle menait 5-3 et qu’elle détenait le service.

Gagnante en 2019 à Flushing Meadows, entre les triomphes d’Osaka en 2018 et en 2020, Andreescu a remporté les cinq derniers points du bris d’égalité de la manche ultime, dont trois sur le service de la Japonaise.

« Ce sont ces raisons pour lesquelles nous pratiquons ce sport, a dit Andreescu. Gagner des matchs contre des joueuses de la sorte, ça me montre vraiment où se trouve mon niveau. Je ne veux pas me projeter trop loin parce que chaque jour est différent. Je veux absorber le tout et l’utiliser à mon avantage. »

Andreescu a remporté la manche initiale grâce à un bris de service lors du septième jeu, qu’elle a consolidé en gagnant les quatre points suivants.

La deuxième manche a pris une tout autre allure lorsqu’Osaka a remporté les cinq premiers jeux.

PHOTO SANDER KONING, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Naomi Osaka

« C’était attendu de la part de Naomi, a dit Andreescu. Parfois, elle va jouer des parties incroyables et parfois, un peu moins. La clé pour moi était de rester constante le plus possible. Mon objectif en retour aujourd’hui était d’envoyer la balle de l’autre côté du filet et de tirer avantage du deuxième service. »

Andreescu a tenté une remontée, réussissant même un bris de service au septième jeu, mais Osaka a fermé la porte lors du neuvième jeu.

En demi-finale, Andreescu livrera bataille à la Hongroise Dalma Galfi.

L’Ontarienne participe à son deuxième tournoi après une absence de 10 mois en raison d’une blessure au dos. Elle a amorcé le tournoi au 228rang mondial.

Osaka a réussi 33 coups gagnants, dont sept as, comparativement à 18 pour Andreescu. La Canadienne n’a toutefois commis que 16 fautes directes, soit 20 de moins que son adversaire.

« Je n’abandonne pas, a exprimé Andreescu. J’ai beaucoup couru aujourd’hui. Plus qu’elle, j’en suis sûre. Je voulais vraiment cette victoire aujourd’hui et je pense que ç’a fait la différence. »

Chez les hommes, le Canadien Milos Raonic a baissé pavillon en deux manches de 7-5, 6-2 contre l’Australien Alex de Minaur dans un duel des quarts de finale.