(Rome) Le tennis canadien a connu un début de journée difficile vendredi alors que Bianca Andreescu et Denis Shapovalov se sont inclinés en deux manches en quarts de finale de l’Omnium de tennis d’Italie.

Mis à jour le 13 mai
La Presse Canadienne

Andreescu n’a pas pu résister au rouleau compresseur qu’est devenue la Polonaise Iga Swiatek qui a signé une victoire de 7-6 (2), 6-0.

Après s’être bien battue face à la meilleure joueuse au monde pendant la première manche, qui a duré 70 minutes, Andreescu a été limitée à neuf points sur les 35 qui ont été disputés lors de la deuxième manche.

Alors qu’elle accusait un recul de 15-30 au service de la Canadienne lors du premier jeu de la deuxième manche, Swiatek a lancé une irrésistible séquence de 14 points. La deuxième manche n’aura finalement duré que 34 minutes et s’est terminée lorsque Andreescu a expédié un revers dans le filet après avoir sauvé deux balles de match.

Quelques heures plus tard, Shapovalov a laissé filer une balle de manche à la première manche et une autre en deuxième manche avant de s’incliner face au Norvégien Casper Ruud, qui l’a emporté 7-6 (7), 7-5 aux termes d’une bataille acharnée qui a duré 2 h 19 minutes.

Photo GUGLIELMO MANGIAPANE, REUTERS

Casper Ruud et Denis Shapovalov

Le match n’a été marqué que par un seul bris de service, mais il est survenu à un moment crucial, soit lors du 11e jeu de la deuxième manche, à l’avantage de Ruud. Auparavant, le Norvégien avait vu Shapovalov sauver 14 balles de bris dont huit lors de ce même jeu.

Ruud a mis fin au duel avec son cinquième as du duel, dès sa première balle de match.

Plus tard vendredi, le Montréalais Félix Auger-Aliassime tentera de renverser le Serbe Novak Djokovic, numéro un mondial. Ce sera la première fois en carrière que Auger-Aliassime croise le fer avec Djokovic.

Plus tôt en journée, en simple masculin, l’Allemand Alexander Zverev a défait le Chilien Cristian Garin 7-5, 6-2. En demi-finale, il retrouvera le Grec Stefanos Tsitsipas qui a éliminé l’Italien Jannik Sinner 7-6 (5), 6-2.

Une séquence rare et impressionnante

En prenant la mesure d’Andreescu, Swiatek a inscrit une 26e victoire consécutive et porté son dossier en simple à 35-3 depuis le début de la saison.

Photo ALBERTO LINGRIA, REUTERS

Iga Swiatek

Selon la WTA, Venus Williams, Serena Williams et Justine Henin sont les seules joueuses à avoir inscrit plus de victoires d’affilée que Swiatek depuis l’an 2000.

« De faire partie d’un tel groupe est un rêve qui se réalise pour moi, a affirmé Swiatek, selon un texte publié sur le site internet de la WTA.

« Je n’aurais pas pensé à quelque chose du genre quand j’étais plus jeune. Je suis vraiment heureuse d’avoir réussi ça parce que je voulais absolument travailler sur ma régularité l’année dernière. Cette année, j’ai vraiment l’impression que le déclic s’est fait. »

C’est aussi la 13e fois en 2022 que Swiatek gagne une manche par jeu blanc.

Sa dernière défaite remonte au 16 février au tournoi de Dubai contre Jelena Ostapenko. Barty et l’Américaine Danielle Collins sont les seules autres joueuses à avoir battu Swiatek depuis le début de l’année.

En demi-finale samedi, Swiatek affrontera la Biélorusse Aryna Sabalenka, qui a pris la mesure de l’Américaine Amanda Anisimova 4-6, 6-3, 6-2.