(New York) Bianca Andreescu est passée en deuxième ronde aux Internationaux des États-Unis, mardi, l’emportant 7-5, 4-6, 7-5 devant Viktorija Golubic.

Mis à jour le 1er sept. 2021
La Presse Canadienne

La Canadienne a battu la Suissesse en deux heures et 48 minutes.

Andreescu a eu l’avantage 4-3 pour les bris.

L’Ontarienne a aussi obtenu les sept as du match, en plus de s’imposer 40-15 pour les coups gagnants.

Andreescu est la sixième tête d’affiche à Flushing Meadows.

PHOTO DANIELLE PARHIZKARAN, USA TODAY SPORTS

Le Canadien Denis Shapovalov a facilement vaincu l’Argentin Federico Delbonis 6-2, 6-2, 6-3, mardi.

En deuxième ronde, la championne du tournoi en 2019 sera opposée à l’Américaine Lauren Davis, 98e au monde.

Plus tôt mardi, ses compatriotes Denis Shapovalov et Vasek Pospisil ont également avancé au tableau.

Shapovalov, septième tête de série, a vaincu l’Argentin Federico Delbonis 6-2, 6-2, 6-3, en une heure et 48 minutes.

Pospisil, 58e à l’ATP, a travaillé fort pendant trois heures 17 minutes et il a gagné 2-6, 3-6, 6-1, 6-3 et 7-6 (4) face à l’Italien Fabio Fognini, 28e tête de série.

Shapovalov n’a pas concédé de balle de bris à Delbonis. L’Ontarien de 22 ans a martelé 38 coups gagnants, dont 14 as, contre 23 fautes directes.

Delbonis, 47e au monde, a été victime de cinq bris. Il a remporté seulement 59 % des points disputés sur sa première balle de service, contre 90 % pour Shapovalov.

PHOTO JERRY LAI, USA TODAY SPORTS

Vasek Pospisil

« Ç’a été très, très difficile. Je crois que le match a été assez serré, qu’il y a eu beaucoup de jeux serrés que j’ai réussi à gagner, a mentionné Shapovalov. Si je ne les avais pas gagnés, le match aurait été beaucoup plus long.

« Je suis content d’avoir profité de mes chances. »

Au prochain tour, Shapovalov affrontera l’Espagnol Roberto Carballes Baena, qui a vaincu l’Américain Tommy Paul 7-6 (5), 6-2, 1-6, 6-3.

Shapovalov a atteint les quarts de finale à New York l’an dernier. Il s’agissait de son meilleur résultat en carrière en Grand Chelem, avant qu’il atteigne les demi-finales à Wimbledon en juillet.

Pospisil a passé plus de temps sur le terrain que son jeune compatriote, mais le résultat a été le même, en fin de compte.

Le Britanno-Colombien de 31 ans a connu des ennuis au service lors des deux premières manches, plaçant seulement 38 % de ses premières balles de service en jeu (18-en-47). Fognini en a profité pour aller chercher quatre bris de service et mettre la main sur les deux premières manches.

Les choses ont commencé à mieux fonctionner pour Pospisil en troisième manche. C’est plutôt son rival italien qui a eu des ennuis lors des deux manches suivantes et il a fallu une manche ultime pour déterminer un vainqueur.

Fognini a vite pris les commandes de la cinquième manche en brisant le service de Pospisil lors du deuxième jeu et prenant les devants 3-0.

Pospisil s’est toutefois accroché et a réussi à revenir à service égal en brisant Fognini lors du septième jeu.

Au bris d’égalité, Pospisil a gagné les trois premiers points, pendant que Fognini continuait à se demander comment il avait bien pu en arriver là.

Pospisil a obtenu une première balle de match au service à 6-4 et il a triomphé quand Fognini a envoyé son retour de service dans le filet.

Pospisil a terminé la rencontre avec 24 as et neuf doubles fautes. Il a dicté le jeu avec 44 coups gagnants, contre 28 pour Fognini.

Au prochain tour, Pospisil affrontera le Biélorusse Ilya Ivashka, qui a défait l’Américain Tennys Sandgren 7-6 (3), 6-3 et 6-4.

Deux athlètes du Québec seront en action mercredi.

À 11 h, Leylah Fernandez va se mesurer à Kaia Kanepi, de l’Estonie.

En après-midi, Félix Auger-Aliassime va affronter Bernabe Zapata Miralles, de l’Espagne.