(Paris) Stefanos Tsitsipas, vice-champion de Roland-Garros, a révélé que sa grand-mère était décédée juste avant qu’il ne dispute la finale à Roland-Garros contre Novak Djokovic.

Associated Press

Tsitsipas a posté sur les réseaux sociaux que sa « grand-mère bien-aimée a perdu son combat pour la vie » cinq minutes avant d’entrer sur le court, dimanche, pour disputer sa première finale pour un titre du Grand Chelem.

Il l’a remerciée d’avoir élevé son père et l’a qualifiée de « femme sage avec une foi en la vie et une volonté de donner qui ne peut être comparée avec aucune autre personne que j’ai rencontrée. »

Tsitsipas a poursuivi : « Il est important qu’il y ait plus de personnes comme elle dans ce monde. Parce que des gens comme elle vous font vivre. Ils vous font rêver. »

Mais après avoir appris cette mauvaise nouvelle, il a confié qu’il y avait des choses plus importantes dans la vie que de remporter des trophées.

« La vie, ce n’est pas gagner ou perdre. Il s’agit de profiter de chaque instant de la vie, seul ou avec d’autres, a-t-il affirmé. Vivre une vie pleine de sens, sans misère ni abjection. Soulever des trophées et célébrer des victoires, c’est quelque chose, mais ce n’est pas tout. »

Le Grec de 22 ans a perdu contre Djokovic 6-7 (6), 2-6, 6-3, 6-2, 6-4.

Tsitsipas avait prévu disputer le tournoi sur gazon à Halle, en Allemagne, en simple et en double, mais le tournoi a annoncé qu’il avait déclaré forfait pour des « raisons personnelles ».

Le prochain tournoi du Grand Chelem, à Wimbledon, se mettra en branle le 28 juin.