(Paris) Le N.5 mondial Stefanos Tsitsipas s’est qualifié sans trembler dimanche pour les quarts de finale de Roland-Garros face à l’Espagnol Pablo Carreno Busta (12e), battu 6-3, 6-2, 7-5, et affrontera le 2e mondial Daniil Medvedev au prochain tour.

Agence France-Presse

Le Grec remporte ainsi son 37e match cette saison, dont 20 sur terre battue, plus que n’importe quel autre joueur depuis le début de l’année.  

Après avoir remporté en patron les deux premières manches, à peine Tsitsipas a-t-il laissé Carreno le perturber le temps de quelques jeux au début du troisième set : l’Espagnol, quart de finaliste à la Porte d’Auteuil l’an dernier, a fait le break d’entrée, allant jusqu’à mener 4-1, avant de voir revenir le Grec deux jeux plus tard. Ce dernier a ensuite repris sa marche en avant en prenant une nouvelle fois le service de son adversaire, avant de s’imposer en 2 h 07.

PHOTO ANNE-CHRISTINE POUJOULAT, AFP

Pablo Carreno Busta

« Tout a bien fonctionné pour moi aujourd’hui. Je me sentais bien sur le court, la stratégie que j’ai adoptée s’est avérée payante, mon service était bon… Les matchs avec un joueur tel que Pablo m’aident à sortir mon meilleur tennis », a déclaré Tsitsipas sur le court juste après sa victoire.

Déjà vainqueur cette année de deux titres sur ocre (Monte-Carlo et Lyon), le N.5 mondial confirme son statut d’homme fort de la deuxième partie du tableau parisien. Les autres favoris, Rafael Nadal et Novak Djokovic, sont tous dans la partie haute, où se trouvait également Roger Federer avant de déclarer forfait dimanche après-midi.

Mais pour rejoindre le dernier carré, comme l’an dernier, Tsitsipas devra battre Medvedev, qui l’a déjà battu sur 6 de leurs 7 précédentes rencontres. Le Russe n’est certes pas un amateur de terre battue, mais monte peu à peu en puissance à Roland-Garros, où avant cette année il n’avait jamais remporté un seul match. Avec son succès dimanche face à Cristian Garin, il en est désormais à quatre victoires Porte d’Auteuil.

« C’est un gros serveur. Il s’est beaucoup amélioré là-dessus au fil des années. Il va falloir que je fasse face à tout cela, que je joue bien. Mais peu importe qui j’affronte, je dois avant tout dérouler mon jeu en fait, et ne pas penser au reste. Et après on verra bien ce qui se passe », a réagi Tsitsipas en conférence de presse.