Les joueurs qui disputeront les Internationaux de France auront droit à une heure par jour à l’extérieur de leur bulle de distanciation sociale, les organisateurs du tournoi ont affirmé mercredi.

Samuel Pétrequin Associated Press

Guy Forget, le directeur du tournoi du Grand Chelem, a déclaré que les joueurs auront la chance de sortir pour un jogging ou profiter du grand air pendant leur séjour dans la capitale française malgré les restrictions liées à la COVID-19.

Insistant sur le fait que les joueurs sont « très au fait des dangers de la pandémie », Forget a assuré qu’ils ne seraient pas surveillés lors de ces sorties.

« Notre objectif est de ne pas les attacher à leur hôtel ou au stade Roland-Garros », a-t-il ajouté.

Pour la deuxième année consécutive, le calendrier traditionnel du tournoi a été affecté par le coronavirus. Devant d’abord se mettre en branle le 23 mai, les matchs de premier tour auront maintenant lieu à compter du 30 mai. L’édition 2020 a été repoussée en septembre et la foule y avait été limité à 1000 personnes par jour.

Le délai de cette année permettra aux organisateurs d’accueillir plus de gens, puisque les restrictions en vigueur en France seront allégées avant et pendant le tournoi.

Si la situation sanitaire continue de s’améliorer en France, jusqu’à 5388 spectateurs seront permis quotidiennement du 30 mai au 8 juin. Plus d’amateurs seront permis dans les six zones distinctives à l’intérieur du stade. La capacité maximale grimpera jusqu’à 13 146 spectateurs pour les 9 et 10 juin. Au total, les organisateurs vendront 118 611 billets comparativement à 15 000 en 2020.

Forget a précisé que les joueurs se rendront directement à leur chambre d’hôtel à leur arrivée à Paris et subiront un test de détection à la COVID-19 avant de recevoir leur accréditation. Ils devront ensuite se soumettre à un test tous les quatre jours.

Les joueurs seront logés dans deux hôtels parisiens, où ils auront accès à des restaurants et des salles d’entraînement. Ils n’auront pas accès au site du tournoi les jours où ils ne sont pas à l’horaire.

Les partisans âgés de 11 ans et plus devront porter le masque sur le site. À compter du 9 juin, selon l’adoption par les autorités françaises d’un certificat sanitaire, ils devront présenter une preuve de test négatif datant de moins de 48 heures à leur entrée dans le stade, un certificat de vaccination ou une preuve de rémission du virus.

Parmi les nouveautés de l’édition 2021, notons une session en soirée présentée pendant 10 jours, un toit rétractable sur le court central et des courts éclairés. Les sessions de soirée seront tenues à huis clos en raison du couvre-feu imposé à 21 h, sauf pour le 9 juin.